«Le confinement n’arrête pas la mise en concurrence de notre agriculture», déplore la Fugea

Dans ses discussions avec le Mexique, la Commission européenne a accepté des contingents d’importations annuels de 20.000
t de viande bovine à droits de douane réduits.
Dans ses discussions avec le Mexique, la Commission européenne a accepté des contingents d’importations annuels de 20.000 t de viande bovine à droits de douane réduits. - J.V.

Deux ans après l’obtention d’un accord de principe entre les parties, la voie est ouverte à la signature et à la ratification de l’accord UE-Mexique, a annoncé la Commission européenne. L’agriculture est directement concernée par cette entente, laquelle entérine une libéralisation massive des échanges de produits agricoles.

20.000 t de viande bovine à droits de douane réduits

« Le secteur de la viande bovine...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct