Les Pousses poussent expérimentent un statut hybride pour maraîchers

David et Félicie sont employés à tiers temps par la coopérative des Petits producteurs,  le reste par l’asbl Les pousses poussent. Un statut hybride qui leur permet  un revenu stable, une sécurité d’emploi et un travail en direct avec les clients.
David et Félicie sont employés à tiers temps par la coopérative des Petits producteurs, le reste par l’asbl Les pousses poussent. Un statut hybride qui leur permet un revenu stable, une sécurité d’emploi et un travail en direct avec les clients. - P-Y L.

C’est dans le quartier de Sainte Walburge sur un terrain de 1,8 ha que David et Félicie se sont installés début 2020. À deux, ils travaillent actuellement le tiers de la superficie. Parce que leur aventure maraîchère est avant tout récente mais aussi très singulière.

Une cinquantaine de variétés de légumes est cultivée cette année en plus de diverses herbes aromatiques et fleurs comestibles.

Une haie 100 % fruitière a également été plantée l’année passée...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct