Verdissements: deux dérogations entrent en vigueur suite à la sécheresse

Verdissements: deux dérogations entrent en vigueur suite à la sécheresse

Les précipitations peu abondantes des mois de février, mars et avril derniers ont handicapé inhabituellement la croissance des végétaux au printemps. À cette situation s’ajoute la canicule des mois de juillet et d’août 2020. Toutefois, les besoins de fourrage du bétail en prairie sont indispensables. C’est pourquoi il fallait agir et demander une adaptation immédiate de règles applicables aux cultures dérobées pour l’année 2020.

La première dérogation permet aux agriculteurs qui ont opté pour la mesure « superficie d’intérêt écologique cultures dérobées » de maintenir le couvert en place 8 semaines au lieu de 12 afin d’effectuer les labours d’hiver dans de bonnes conditions agronomiques et ce, malgré les semis tardifs.

La seconde donne la possibilité aux agriculteurs qui ont besoin de fourrages et qui récolteront les intercultures, de le faire sans être pénalisés, même si une des deux espèces du mélange venait à ne pas repousser.

Cette adaptation a été possible au moyen d’une dérogation liée à certaines obligations du verdissement. L’arrêté produit ses effets le 1er  janvier 2020 et cesse d’être en vigueur le 31 décembre 2020.

Le direct

Le direct