La météo retarde les arrachages de pommes de terre: il y a encore de gros volumes à rentrer!

La mise en conservation demande une grande vigilance de la part de tous les opératrices et opérateurs!
La mise en conservation demande une grande vigilance de la part de tous les opératrices et opérateurs! - M. de N.

Dans son avis du 27 octobre, la Fiwap relève qu’en début de semaine, il restait encore plus de 30 % des surfaces de pommes de terre à récolter sur le territoire belge. Dans le centre du pays, des parcelles restent inabordables, ou des morceaux de parcelles sont momentanément laissés de côté. Les chantiers n’avancent parfois que (très) lentement (1 à 2 km/h…). Avec les PSE très élevés, il est d’autant plus important de faire en sorte que les tubercules « s’écoulent » – au lieu de « tomber » – tout au long de leurs trajets de la « butte au tas, du baquet au mont ».

Chez nombre de producteurs de taille petite ou moyenne dépourvus d’arracheuse propre, il n’y a parfois encore aucune pomme de terre enlevée, faute de mise à disposition d’une arracheuse.

Des machines ayant terminé te travail ou quasiment dans leur région (en Hesbaye notamment) sont déjà sollicitées pour aller dépanner dans les régions plus difficiles telles que le centre du pays.

L’état d’avancement des arrachages dans notre pays se situe entre 60 et 70 %, avec de grandes différences sous-régionales.

Le direct

Le direct