Pac et plans stratégiques nationaux: la Commission adresse ses recommandations

En matière d’adéquation entre les plans stratégiques et le Pacte Vert, la Commission européenne n'impose pas d’objectifs chiffrés mais elle dit «encourager vivement les États membres à tenir compte de ses recommandations».
En matière d’adéquation entre les plans stratégiques et le Pacte Vert, la Commission européenne n'impose pas d’objectifs chiffrés mais elle dit «encourager vivement les États membres à tenir compte de ses recommandations». - M. de N.

La Commission européenne a présenté le 18 décembre ses recommandations à chaque État membre afin que leurs futurs plans stratégiques de la politique agricole commune répondent aux exigences du Green deal ou Pacte Vert.

Sur la base d’une analyse des neuf indicateurs de ladite pac (économiques, environnementaux et sociaux), l’Institution a adressé une quinzaine de recommandations au maximum à chacun en fonction des domaines spécifiques sur lesquels ils vont devoir agir.

La plupart sont appelés à faire des efforts sur la réduction de l’usage de pesticides et l’augmentation des surfaces en agriculture bio. Pour la France, par exemple, il est également demandé de mettre un terme au déclin et à la dégradation des prairies permanentes, de rémunérer la protection des stocks de carbone et le renforcement des absorptions de carbone.

La Commission européenne n’impose pas d’objectifs chiffrés mais le commissaire européen à l’Agriculture Janusz Wojciechowski « encourage vivement les États membres à tenir compte de ces recommandations ».

L’Institution évaluera l’ensemble des plans stratégiques nationaux une fois adoptés et déterminera si les objectifs ambitieux du Green deal peuvent être atteints collectivement ou s’il sera nécessaire d’exiger des efforts supplémentaires à certains.

Le direct

Le direct