Grippe aviaire: levée totale des mesures préventives

Après plusieurs mois passés en intérieur, les volailles  peuvent enfin retrouver leurs parcours extérieurs.
Après plusieurs mois passés en intérieur, les volailles peuvent enfin retrouver leurs parcours extérieurs. - J.V.

Le virus de la grippe aviaire hautement pathogène H5 avait été détecté en Belgique et dans les pays voisins en novembre dernier. Afin de protéger les volailles contre cette maladie hautement contagieuse et mortelle pour elles, le ministre fédéral de l’Agriculture, David Clarinval, avait décrété la période « à risque accru » et pris plusieurs mesures préventives possibles dans ce cadre.

Si une partie de ces mesures a été levée début avril, la situation générale a encore évolué favorablement depuis. En effet, peu d’oiseaux sauvages infectés sont encore trouvés dans l’Union européenne et la zone infectée se trouve maintenant clairement au nord de la Belgique. De ce fait la période à risque accru et les dernières mesures préventives qui y sont liées peuvent maintenant être levées.

Retour à l’extérieur

Depuis le 12 mai, les détenteurs particuliers ne doivent plus obligatoirement nourrir et abreuver les volailles à l’intérieur ou sous des filets. Le confinement de volailles et oiseaux détenus par les professionnels n’est plus obligatoire et le desserrage de poulets destinés à l’abattage n’est plus interdit. Enfin, les mesures encadrant l’organisation de rassemblements de volailles et d’oiseaux de hobby ne sont plus d’application.

Il est à noter que, dans la zone autour du foyer de Waregem identifié le 22 avril dernier, les mesures et les restrictions de transport sont toujours d’application. Elles le resteront probablement jusqu’au 23 mai.