Courage face aux ingrats!

Courage face aux ingrats!

Mais comment faire comprendre à ces gens que sans fermes, ils n’ont rien dans leur assiette ? Comment leur faire comprendre que les agriculteurs ne décident pas de la météo, ni du jour ? Comment leur faire comprendre qu’il y a une multitude d’entreprises qui sont (in)directement liées à l’agriculture ?

Le consommateur décourage et démotive les gens qui sont à la base de leur alimentation. Les citadins arrivent dans nos campagnes pour chercher le calme, mais ils attaquent les agriculteurs, qui sont là depuis des générations, dès qu’ils osent travailler quelques nuits durant l’année. Ils osent… ou ils doivent ! Ils pensent peut-être que les agriculteurs aiment déranger les gens durant la nuit et que de toute façon personne ne les attend le soir, pas de femme ni d’enfants !?

Alors c’est un peu un ras-le-bol que je pousse dans cet article, car oui la plupart de ces agriculteurs ont une femme et des enfants, et bien sûr ils préféreraient passer du temps en famille et dormir 8 heures la fenêtre ouverte. Mais par PASSION ils travaillent dur pour offrir des produits de qualité à tous ces gens qui ont profité du bon temps pour faire un barbecue, accompagné d’une salade de pommes de terre, de viande et d’une boule de glace.

L’agriculture en général, que ce soit les cultivateurs de céréales, les producteurs de viande ou de lait…, se porte mal depuis plusieurs années. Entre les monopoles qui bradent les prix, les politiques qui donnent un soutien plutôt médiatique que réellement financier et la sécheresse de cette année, les agriculteurs espéraient encore être soutenus par le consommateur. Certes tout le monde n’est pas à mettre dans le même panier, heureusement qu’il y a encore des gens consciencieux, qui préfèrent être réveillés durant la nuit par des bruits agricoles plutôt que de consommer des produits venant de l’autre bout du monde. Heureusement, il y a encore des personnes conscientes de la chance qu’elles ont de pouvoir manger des produits locaux et de qualité et qui en sont reconnaissantes !

Alors j’espère que nos confrères, qui font le plus beau métier du monde, ne rentreront pas en pleine nuit dépités par un SMS détestable. Courage à tous face à ces pseudo-villageois ingrats et égoïstes. Bonne récolte !

M.

Le direct

Le direct