« Pour une défense

plus réaliste que populiste »

Qui ne s’est interrogé sur l’utilité de ce pont, isolé de tout accès, qui surplombe une rue déserte le long de l’E 411 ? Il « orne » depuis des années cette belle plaine agricole. Au journal télévisé, j’apprends que le ministre Di Antonio veut épargner à cette œuvre d’art d’être classée dans les « travaux inutiles » en l’ornant d’un beau d’un ruban d’asphalte ou de béton éternel qui le prolongera tout en découpant en triangles design, cette terre bio fertile.

Juché sur vos piédestaux que sont les urnes, vous oubliez, Messieurs les décideurs, que les tracteurs, perdant leur temps à manœuvrer dans toutes ces pointes de triangles, consommeront le double de gasoil, tout en tassant les sols qui produiront moins et n’absorberont plus l’eau en cas d’orage. Les coulées de boues suivront et les agriculteurs porteront encore le chapeau. Un autre tracé est possible mais, pour cela, il faudrait avoir un peu d’empathie pour les agriculteurs et les générations futures. La défense de l’environnement doit être plus réaliste que populiste. Avec courage, humilité et logique, vous pourriez revoir votre copie et « Bon Dieu » il n’est pas encore trop tard.

A. Jadin

.

Le direct

Le direct