Davantage de porcs,

mais moins de bovins

Sur l'ensemble de l'année dernière, 890.000 bovins ont été abattus. Cela représente une baisse de 3 % par rapport à l’année précédente, mettant ainsi un terme à la tendance à la hausse des quatre dernières années.

Au cours de la même année, 11,2 millions de porcs ont été abattus, soit une augmentation de 3% par rapport à 2017, après trois années consécutives de baisse.

Enfin, 305 millions de poulets ont été abattus en 2018. Ici aussi, on constate une légère augmentation (1%) par rapport à 2017.

Les porcs représentent la plus grosse part quantitative

Avec une part de 59 % en termes de poids, le secteur porcin est le plus gros contributeur d'animaux abattus. Chaque année, il représente 1,07 milliard de kg de poids abattu.

Le secteur des volailles contribue à hauteur de 25 %, avec 462 millions de kg de poulets abattus.

Le secteur bovin détient une part de 15 % en poids, avec 277 millions de kg de bovins abattus.

Les poulets représentent chaque mois le plus grand nombre

Si l'on examine le nombre moyen d'animaux abattus par mois en 2018, on obtient: 25 millions de poulets, 936.000 porcs, 74.000 bovins, 64.000 dindes, 11.000 moutons, 4.000 unités d’autres types de volailles, 3.000 canards, 1.500 chèvres et 500 chevaux.

Le direct

Le direct