Coup d’œil

sur la capucine

La capucine est à la fois une plante décorative et une plante potagère. Elle se développe bien en plein soleil et à mi-ombre. Notons que lorsque les températures sont supérieures à 25ºC la floraison s’arrête pour reprendre lorsqu’il fait moins chaud. La capucine gèle à – 5ºC.

Naines ou grimpantes

De nombreuses variétés sont disponibles, certaines sont naines et mesurent une trentaine de cm, d’autres sont grimpantes et peuvent développer leur tige sur 2,5 mètres de hauteur.

Nous choisissons les variétés naines pour les cultures en bacs, en jardinières ou en suspensions. Les variétés grimpantes sont idéales pour décorer un fond inesthétique ou pour égayer un support vertical.

En mars, puis en mai

Nous semons la capucine en mars, en godets d’environ 8 cm de diamètre. Nous la plantons en mai, à écartement de 30 cm dans la ligne, le long d’un support comme un grillage pour les variétés grimpantes. Nous ne prévoyons pas de fumure lorsque la plante s’intègre dans une rotation diversifiée. La culture se contente des reliquats restés dans le sol.

Nous pouvons éventuellement prévoir aussi un semis en place en mai, la floraison commence alors en juillet.

Récolte : des fleurs remarquables !

Les feuilles, les fleurs en boutons ou ouvertes, les graines immatures ou mûres sont consommées. Les feuilles sont appréciées pour leur saveur piquante proche de celle de la moutarde. Mais ce sont les fleurs qui sont les plus remarquables pour leur valeur décorative des salades et plats.

Des ennemis ?

Des colonies de pucerons peuvent s’installer en avril-mai, pour être ensuite maîtrisées par les auxiliaires. Des chenilles se nourrissent parfois du feuillage, notamment celles de plusieurs papillons des brassicacées.

F.

Le direct

Le direct