Les éleveurs Blanc-bleu fédèrent autour des rings de Libramont

Chez les génisses, la première série est enlevée par Vacation de Sberchamps (Attribut X Jackpot), à Michael Gallet de Libramont-Chevigny. La femelle est large de partout, fine d’ossature et bien éclatée dans l’arrière-main. Elle est suivie par Gauloise du Cortil Gayot (Diamant X Attribut), présentant un bon dos et de la finesse, à Philippe Mélotte de Lathuy. Jean-Marc Perin, de Grandhan, se classe troisième avec Vaseline du Donjon (Galopeur X Ondoyant), complète et stylée dans l’arrière-main.

L’Elevage du Donjon se distingue dans la deuxième série avec Vicieuse (Carpaccio X Graphite). Celle-ci est imposante, épaisse et a du gabarit. Elle devance Vodka de Tohogne (Warrior X Ironique) – à Guy Gaillard –, épaisse mais moins éclatée dans l’arrière-main. Ombrelle du Laury (Impérial X Orme), à Denis Baudoin, termine sur laz troisième marche du podium. Très fine, correcte et stylée, elle s’était déjà démarquée au régional de Florée où elle avait décroché le championnat.

Jean-Pierre Monfort, Les Avins, grimpe sur la première marche du podium avec Ganache du Fond de Bois (Grommit X Occupant). Elle est élégante, avec une arrière-main stylée et des lignes de viande bien marquées. Délice d’Embise (Grommit X Shériff), à Christian et Laurent Leleux de Mainvault, présentant une très bonne avant-main et un bon bas de fesse, se classe deuxième, devant Anita du Haut d’Arquennes (Horace X Satyre) – à Géry Van Isacker –, très épaisse et ronde dans l’arrière-main.

Roland Baudoin, de Franc-Waret, s’adjuge la série de génisse suivante avec Majesté du Sart (Hazard X Argan). Complète, avec un bon dos et une belle épaule, elle est suivie de Toupie de Belle Eau (Noceur X Orme), à Marcel Frédéric Lequeux et Anne Gillet de Vaux-sur-Sûre. Celle-ci est en état d’élévage, plus maigre que ses concurrentes. Cordiale de la Vyle (Plombé X Icare), une femelle très pure et bien racée à Olivier Servotte d’Evelette, clôt, le trio de tête.

La très connue Désirée des Prés Bénis (Grommit X Impérial), à Willy et Manon Dantinne de Braives, se place encore une fois en tête de série. Sa puissance a encore frappé ! L’animal passe devant Formule du Cortil Gayot (Cabri X Benhur), à Philippe Mélotte, et Peluche de Waleffes (Destin X Tilouis), à Manu Laruelle de Faimes.

Dans la série suivante, Daniel, Damien et Charles Van Bellegem remporte la coupe avec une femelle qui se classe en tête sans problème. Emma de Somme (Grommit X Noceur) présente une arrière-main ronde, très stylée, une fine ossature, un dos bien soutenu, une belle attache de queue et du volume. Elle décrochera en fin de journée le championnat. Raphaël et Frédéric Krier d’Halanzy prennent la deuxième place avec Tosmose de la Claie (Bambin X Panache), une génisse pure et stylée qui devance Turquoise de Roupage (Hazard X Argan), une fine viandeuse qui manquait d’épaisseur, à Philippe Collignon d’Ortho.

Riante du Coin (Shériff X Etna) à Frank Mailleux, Jean-Marc et Bruno Dony de Braibant se positionne en tête de sa série. Cette très bonne bête, large de partout, très épaisse est supérieure en viande à toutes ses concurrentes. Elle est suivie par Kiara vd Stokerij (Député X Machinal), à Roger Monbaliu de Jabbeke, fine bête, élégante. Toile de Roupage (Shériff X Impérial), à Philippe Collignon, clôt la marche. Elle manquait de volume par rapport à ses adversaires.

La dernière série de génisses présente moins de concurrences puisqu’elle ne compte que 4 individus. C’est Orleans de Waleffes (Benhur X Ebony), à Manu Laruelle, qui emporte sa série. Sa largeur dans le dos lui a donné l’avantage par rapport à Oreille de Maffe (Hazard X Kimono), une génisse pure, fine et stylée, à Bernadette Renard et Valentin Ramelot de Maffe. Femina des Amandiers (Banjo X Occupant), à Christian et Laurent Leleux, termine troisième grâce à son volume et son bon dos.

Chez les primipares

Seules trois séries de femelles ont été présentées dans la catégorie de primipares.

Dans la première série Gelatine de la Chevalerie (Benhur X Impérial), une femelle très large surtout dans l’arrière-main permet à Claude Piret de Dréhance de prendre la tête du classement devant Espiègle du Fond de Bois (Attribut X Argan) à Jean-Pierre Monfort. Espiègle est une primipare très fine et pure qui passe devant Imposante de la Rouge Cense (Shériff X Bambou), épaisse mais présentant moins de finesse, à l’Elevage de la Rouge Cense SPRL de Meslin-l’Evêque.

La deuxième série de primipares est celle de la championne, Beauté van den Hondelee (Grommit X Panache) à Daniel, Damien et Charles Van Bellegem de Spy. Surnommée « série de la mort », elle voit émerger Beauté grâce à son caractère hors norme et son gros gabarit (970 kg). Fine, très puissante, très épaisse et large de partout surtout dans l’arrière-main, l’animal s’impose devant Idylle de Saile (Origan X Fiacre), une femelle très pure avec des lignes de viande bien marquée, à Jean-Louis Elias de Hannêche. Avec un devant et un dessus très large, elle avait déjà fait sensation à Hollogne en décrochant le superchampionnat. Silhouette de Roupage (Shériff X Impérial), à Philippe et Alice Collignon, elle aussi très connue pour ses résultats sur les concours, se classe troisième, grâce à sa finesse et sa classe.

La dernière série de primipares est emportée par Impulsive du Pouhon (Tilouis X Paysan) à Jean-Marie et Jean-Philippe George de Clavier. Animal complet et avec beaucoup de gabarit, il devance Hollywood de Bierwa (Impérial X Fétiche), très fine, à Hubert Duchêne et Didier Pierard de Maffe, et Jipke vd Pannemeers (Noceur X Adajio), très pure et très fine dans l’arrière-main mais plus légère, à José Ally-Dufour,.

Chez les vaches

C’est après le concours Spécial Coup de Coeur, aucours duquel des enfants ont pu présenter le veau qu’ils avaient spécialement préparé, que les vaches montèrent sur le ring. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que le niveau était très élevé.

La première série voit Ivoire van het Bareelhof (Impérial x Sjaka-Zoele), à Gilbert Veulemans de Glabbeek, s’imposer. Déjà très primée sur les concours, sa rondeur uniforme et ses kilos font le travail. Jointure du Sart (Attribut X Magistrat), championne au régional de Villers-lez-Heest, à Roland Baudoin, très pure mais plus sèche avec un très bon devant, se classe deuxième. Caracas de Somme (Benhur X Impérial), à Michel Piette de Thynes, clôt la marche avec son très bon devant.

La deuxième série voit Eric et Julien Coheur Association prendre la pole position devant Hubert Duchene et Didier Pierard à la faveur de Rose de Fooz (Argan X Germinal), très pure, fine, une belle arrière-main avec des lignes de viande bien marquées. Sa poursuivante est Gascogne de Bierwa (Machinal X Etna), fine bête. En troisième place vient Raisonnée du Donjon (Attribut X Coucou), un animal très large à Jean-Marc Perin.

Guy Vanderbecq de Thieu emporte sa série avec Gouache de la Ferme des Croix (Panache X Occupant), déjà sacrée championne à Soignies en juin dernier. la vache dispose d’une arrière-main très riche et d’un bas de fesse chargé, ce qui lui permet de passer devant Elegance de la Chevalerie (Argan X Occupant), complète et fine à Claude Piret (elle avait remporté aussi le championnat des vaches dans sa région). Rouanne de la Bosquée (Panache X Fédéral), à Pierre et Bernard Vanvinckenroye de Cras-Avernas, termine également sur le podium grâce à son beau dos.

La série de vaches suivante est pour le moins épique. Dans le trio de tête, on retrouve Gini van Terbeck (Adajio X Paysan), à Benny Neven de Wellen, Olivette de Fooz (Impérial X Ipon), à Jean-Paul Haeyen d’Othée, et Léane de Waleffes (Adajio X Orateur), à Manu Laruelle de faimes. Les trois femelles sont tellement différentes, que les deux juges ont dû s’en remettre au juge arbitre pour les départager. Elles ont été finalement classées comme suit : Gini van Terbeck, qui possède une arrière-main très riche, un devant digne d’un taureau et une bonne ouverture dans le garrot ; Olivette de Fooz, vache très fine et pure ; Léane de Waleffes, avec une belle arrière-main mais moins de richesse dans l’avant-main.

Nombreux sont les spectateurs qui pensaient avoir déniché la championne dans la série précédente. Mais c’était sans compter la pureté de Lionne du Coin (Impérial X Occupant), à Frank Mailleux et Jean-Marc et Bruno Dony. Outre sa pureté, elle présente aussi une belle épaule et une fine ossature. Elle enlèvera le championnat à l’unanimité. Mais retour dans la série où on retrouve Féodale de Maffe (Lasso X Artaban), à Bernadette Renard et Valentin Ramelot, en seconde position. Cette vache de 11 ans d’âge se montre épaisse et passe devant Flora vd Pannemeers (Adajio X Eternel) à José Ally-Dufour, large dans l’arrière-main avec un bassin bien ouvert.

Et les suitées ?

Trois séries de femelles sont ensuite venues concourir sur les rings. Côté génisses, c’est Oreille de Maffe (Hazard X Kimono) et Romane (Attribut), à Bernadette Renard et Valentin Ramelot qui arrive en pole. Elles sont suivies par Orleans de Waleffes (Benhur X Ebony) et Serpent de Waleffes (Solennel) à Manu Laurelle ; et Induction de Saile (Emblème X Ebouriffant) et Lotus de Saile (Hazard) à Jean-Louis Elias.

La deuxième série proposée est celle des primipares. Elle est enlevée par Beauté van den Hondelee (Grommit X Panache) à Daniel, Damien et Charles Van Bellegem. Elle est accompagnée de Coquette de Spy (Cabri). Vient en deuxième position Korneille du Grand Doyer (Impérial X Occupant) avec Nina Ricci (Hazard) à Jonathan Septon de Durnal. À la troisième place, Gelatine de la Chevalerie (Benhur X Impérial) est suivie d’Immensité de la Chevalerie (Brasero) à Claude Piret.

La dernière série est celle de la championne, à savoir Jointure du Sart (Attribut X Magistrat) suivie d’Olympiade du Sart (Hazard) à Roland Baudoin. Viennent ensuite Ivoire van het Bareelhof (Impérial X Sjaka-Zoele) avec Mauro van het Bareelhof (Adajio), à Gilbert Veulemans, et Hortense de la Vyle (Adajio X Sjaka-Zoele) avec Anemone de la Vyle (Recteur d’Izier) à Olivier Servotte.

Côté taureaux

Les séries de taureaux étaient moins riches en qualité viandeuse que celles des femelles, mais de beaux spécimens ont pu être observés.

La première série est enlevée par Lucky Luke vd Stokerij (Fripon X Ichor) à Roger Monbaliu. Ce jeune taureau présente un bon dos, de la finesse et un bas de fesse riche. Il passe devant Rubis du Ry Neuf Moulin (Benhur X Optimum), à Dardenne Frères de Ciergnon, supérieur dans l’arrière-main, et Gallant van Krakehoeve (Grommit X Panache), à Claude Piret.

La deuxième série voit Perenhof BVBA de Onze-Lieve-Vrouw s’imposer. Son taureau, Esperanto van Perenhof (Shériff X Germinal), est un mâle avec une arrière-main et une avant-main large ainsi qu’une belle épaule. Il est suivi par Torride de Tohogne (Warrior X Impérial), à Guy Gaillard, complet, et Traitable de Renuamont (Warrior X Lactose), à Paul-Emile et Patrick Pierlot de Sainte-Ode.

Les deux premières places de la série suivante sont occupées par des sujets au palmarès bien rempli. Le premier à se distinguer est Fracas de la Bocheroule (Hazard X Impérial) à Jacques, Raphaël et Emmanuel Wylock avec son arrière-main ronde. La deuxième place revient à Olympe de la Grigeoule (Noceur X Empire) à Serge et Joseph Lempereur en co-propriété avec Cédric Poncelet, taureau avec un look d’élevage et présentant beaucoup de qualité viandeuse. Partisan de Waleffes (Maillon X Lennie) à Enrico Leonardi de Rouvreux clôt le trio de tête.

Le sujet d’Albert Romedenne et Catherine Cassart prend l’or dans la dernière série de taureaux mais décrochera plus tard le championnat ! Démon de Way (Impérial x Gitan) est en effet très complet et présente une large boîte. Son poursuivant, Abricot des Trèfles (Panache X Jingle) à Frans Pauly-Lechat de Thy-le-Château, présente quant à lui une super épaule et une belle culotte. Hallali de Bierwa (Impérial X Adajio) à Philippe Hampert se classe en troisième position, plus jeune de la série, il présente beaucoup de finesse.

G.O.