Accueil Agribex

Par curiosité ou dans le but d’acheter… Agribex fait son grand retour!

Incontournable rendez-vous de fin d’année, que ce soit pour échanger, découvrir ou encore acheter, Agribex ouvrira ses portes aux visiteurs dans moins d’une semaine. Et cette 72e  édition, placée sous le thème « Inspire & Connect » devrait tenir ses promesses ! D’une part, elle fera la part belle aux dernières innovations en matière de machinisme agricole. D’autre part, elle constituera également une véritable vitrine pour l’élite de nos élevages, inscrite à divers concours.

Temps de lecture : 6 min

Inutile de le rappeler, l’édition 2021 du Salon international de l’agriculture, de l’élevage, du jardin et des espaces verts, mieux connu sous le nom d’Agribex, n’avait jamais pu ouvrir ses portes. Comme bien d’autres avant lui, l’événement avait été victime de la crise sanitaire… Celle-ci étant désormais derrière nous, c’est avec enthousiasme que Fedagrim – la Fédération belge des fournisseurs de machines, bâtiments et équipements pour l’agriculture et les espaces verts – s’est attelée à organiser ce cru 2023.

« Bien que raccourci d’un jour, comme prévu en 2021, Agribex reste un événement qui vise un public de professionnels, tant du côté des exposants que des visiteurs », détaille Alain Vander cruys, coordinateur du salon. Et d’ajouter : « L’agriculture est un domaine caractérisé par une activité économique importante, l’innovation, les nouvelles approches… Cela se ressentira du 6 au 10 décembre, à Brussels Expo ».

Trois secteurs, huit palais

« Plus de 50.000 m² seront occupés par les exposants, les traditionnels îlots thématiques et concours d’élevage », détaille-t-il. Environ 280 exposants ont répondu à l’appel des organisateurs, ce qui est toutefois un peu moins qu’en 2019.

« Bien que raccourci d’un jour, Agribex reste un événement qui vise un public de professionnels », insiste le coordinateur du salon, Alain Vander cruys.
« Bien que raccourci d’un jour, Agribex reste un événement qui vise un public de professionnels », insiste le coordinateur du salon, Alain Vander cruys. - J.V;

Du côté de la répartition des exposants, peu de nouveautés sont à épingler par rapport à 2019. Néanmoins, vu l’annulation de l’édition 2021, un bref rappel s’impose afin que tout un chacun puisse retrouver son chemin à travers les vastes halls de Brussels Expo.

Le Brussels Livestock Show se tiendra dans les palais 1 et 3. Les visiteurs pourront, bien sûr, y assister aux traditionnels concours d’élevage mais également déambuler à travers l’exposition d’animaux (bovins laitiers et viandeux, ovins, chevaux, animaux de basse-cour…). Les ovinpiades pour jeunes bergers sont reconduites et verront s’affronter des candidats du nord et du sud du pays. Le concours de saut en liberté pour chevaux de 2 à 3 ans, lui, disparaît. Quant au Championnant national des cochons piétrains, il ne pourra une nouvelle fois avoir lieu en raison des restrictions imposées depuis la crise de la peste porcine africaine, déjà.

Comme en 2019, ces deux palais seront ouverts aux visiteurs lors de la journée professionnelle.

Agribex, un lieu de rencontre... Qu’importe l’âge, et que l’on marche à deux ou quatre pattes !
Agribex, un lieu de rencontre... Qu’importe l’âge, et que l’on marche à deux ou quatre pattes ! - J.V.

À proximité immédiate du grand ring (palais 1), l’espace #Welovelocal accueillera plusieurs producteurs wallons et flamands sous une même bannière. Ils pourront faire découvrir leurs produits aux visiteurs, parmi lesquels de nombreux Bruxellois en quête de produits locaux.

Les palais 4, 5, 6, 7 et 9 sont réservés aux secteurs des grandes cultures et du machinisme agricole. Quelques exposants occuperont un stand différent qu’en 2019, ce qui s’explique par le fait qu’Agribex n’occupe plus le palais 11. Le palais 8 et le patio seront la vitrine des professionnels du jardin et des espaces verts.

Trois îlots thématiques, pour aborder le futur

Initiés en 2015, les îlots thématiques imaginés par les différents groupes sectoriels de Fedagrim demeurent toujours aussi incontournables. Au nombre de trois – « Feed the future », « Smart farming » et « Workshop live » – ils favoriseront les échanges d’idées, entre visiteurs et exposants, mais permettront aussi de découvrir de nouvelles technologies ou solutions à une problématique. Ils constituent ainsi une occasion d’enrichir ses connaissances durant le salon.

À noter également qu’outre les îlots thématiques, un îlot de rencontre fait son apparition dans le hall 3, à proximité de l’entrée « avant » du salon. On y retrouvera, notamment, des écrans tactiles permettant de s’informer sur un certain nombre de nouveautés à découvrir sur place.

  Feed the future : les nouvelles énergies (palais 3, stand 3203)

Partant du constat que la crise énergétique a incité l’Europe à se réorienter pour minimiser sa dépendance énergétique vis-à-vis de pays tiers, cet îlot thématique a pour ambition de montrer que l’agriculture peut apporter une partie de la solution attendue. En effet, si elle se situe bien souvent du côté de la demande, elle a également un rôle à jouer en matière d’offre.

D’une part, en ce qui concerne la demande, que les agriculteurs souhaitent rendre leurs exploitations neutres sur le plan climatique et énergétique. Cela se traduit par l’installation d’éoliennes, de panneaux photovoltaïques ou encore de station de biométhanisation. D’autre part, en investissant dans des installations de ce type, les fermes peuvent également produire de l’énergie qui sera ensuite revendue à un réseau local.

L’îlot vise à faciliter le dialogue entre les différentes parties, en permettant à l’agriculture et aux entreprises du secteur de l’énergie de se rencontrer. Une dizaine d’exposants se sont inscrits pour y présenter leurs services.

Dans les halls de Brussels Expo, quelques exposants occuperont un stand différent qu’en 2019. Cela s’explique assez logiquement par le fait qu’Agribex n’occupe plus le palais 11.
Dans les halls de Brussels Expo, quelques exposants occuperont un stand différent qu’en 2019. Cela s’explique assez logiquement par le fait qu’Agribex n’occupe plus le palais 11. - J.V.

  Smart farming : la robotique agricole (palais 3, stand 3401)

Cet espace thématique entend s’intéresser à l’automatisation croissante de l’agriculture. On y parlera bien sûr des robots, qui font de plus en plus fréquemment leur apparition en agriculture et horticulture, et de leur champ d’action, qui ne cesse de s’élargir. Les porte-outils seront aussi au centre des attentions.

Plus révolutionnaire, la mécatronique ne pourra être ignorée des visiteurs. Sous ce vocable, on retrouve des engins dont le fonctionnement est directement contrôlé par des observations réelles sur le terrain. L’intelligence artificielle fait également son apparition et l’apprentissage automatique (connu également sous le nom de « machine learning ») gagne lui aussi du terrain.

Cet îlot accueillera dix entreprises qui présenteront leurs dernières technologiques. Il laissera, en outre, la place au débat (sur la législation, les questions sociales, la rentabilité…).

  Workshop live (palais 7, stand 7015)

Ce pôle constitue désormais un grand classique d’Agribex. Né du constat que le secteur a un besoin crucial de travailleurs qualifiés, il vise à faire découvrir aux jeunes et aux demandeurs d’emploi les possibilités qui se présentent à eux dans le secteur de l’équipement. « La profession de mécanicien dans le secteur des équipements agricoles et horticoles est en pénurie », confirme d’ailleurs Alain Vander cruys.

Comme de coutume, un atelier sera reconstitué dans le palais 7. Des étudiants de dernière année en mécanisation agricole de la Haute école Thomas More (Geel, province d’Anvers) feront en permanence des démonstrations de diagnostic, réparation et entretien qu’ils effectuent sur les machines agricoles, petites ou grandes.

Une nouveauté cette année : les visiteurs pourront voir en action un atelier d’hydraulique et un laboratoire de moteurs.

Une journée spéciale, le 6 décembre

Le premier jour du salon, le 6 décembre, est traditionnellement la journée professionnelle. Ce jour-là, les visiteurs bénéficient d’un accueil tout à fait différent des jours suivants : parking et vestiaire gratuit, accueil café le matin et lunch le midi. « L’objectif est de maintenir l’accent sur la visite, en donnant aux visiteurs et aux exposants tout le temps et l’espace dont ils ont besoin pour dialoguer entre eux sans se préoccuper de questions pratiques », insiste Alain Vander cruys.

Les femmes à l’honneur, le 7 décembre

Initiée en 2019, la journée des femmes est reconduite cette année et se tiendra le 7 décembre. Les organisateurs d’Agribex sont, en effet, convaincus que les femmes jouent un rôle important, mais parfois sous-estimé, dans les fermes, entreprises agricoles, concessions… C’est pourquoi, ils souhaitent les mettre à l’honneur durant une journée.

En pratique, les femmes qui visiteront le salon à cette occasion seront accueillies avec un café ou un verre de cava. Les exposants ont, quant à eux, été invités à rendre hommage, par le biais d’une attention, aux femmes de leur entreprise mais aussi à toutes celles qui parcourront leur stand.

Enfin, un jury composé de femmes élira le tracteur qu’elles apprécient le plus et les organisateurs décerneront un « Ladies’ Day Award » à l’exposant se distinguant pour son accueil envers la gent féminine.

Jérémy Vandegoor

A lire aussi en Agribex

Voir plus d'articles