Accueil Volailles

Les dommages de la crise du fipronil estimés à 21 millions d’euros et non pas à 14 millions

Les dommages subis par le secteur avicole belge en raison de la présence de fipronil dans des œufs se chiffrent à 21 millions d’euros, selon la réponse du ministre de l’Agriculture Denis Ducarme (MR) à une question de la députée Nele Lijnen (Open Vld), rapporte Het Belang van Limburg samedi.

Temps de lecture : 1 min

Début octobre, le syndicat agricole flamand Boerenbond avait évalué les dommages à 14 millions d’euros. Aux Pays-Bas, le montant serait de 75 millions d’euros, et en Belgique de 21 millions d’euros donc, selon les informations communiquées par le ministre.

« Le gouvernement fédéral a mis en réserve au total 30 millions d’euros pour les dommages », a commenté la députée Nele Lijnen. « Cet argent provient des réserves de l’AFSCA qui, en ce moment, dispose de 162 millions d’euros. Le montant réservé devrait donc être suffisant. »

A lire aussi en Volailles

L’abattage de porcs chute en Belgique, tandis que les bovins se maintiennent

Animaux En 2023, les abattoirs belges n’ont pas pu maintenir leur production au niveau de l’année précédente. C’est surtout la branche porcine qui a souffert, alors que du côté des viandes bovines la situation se stabilise. On fait le point après des années difficiles dues à la crise Covid-19 et la baisse de la demande étrangère (chinoise, notamment).
Voir plus d'articles