Oser Bové

Oser Bové

Le plus célèbre -et le plus sympathique !- moustachu de France, est monté un mardi soir à Bastogne, en pauvre Ardenne des hauts plateaux, où l’agriculture pastorale est bien malmenée en ces temps de basse sève. Il était invité par le Musée en Piconrue, dans le cadre de l’exposition consacrée au peintre-paysan ardennais de Vaux-Chavanne, André Bosmans. José Bové a en effet préfacé le livre « La fourche, la plume et le pinceau », consacré à cet artiste fort attachant...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct