La paix des champs

La paix des champs

Cela durera 24 heures chrono, puis la bagarre reprendra comme si de rien n’était, chez nous et à travers le monde. 2018 s’achève comme il a vécu, qui ne laissera sans doute pas des souvenirs très paisibles dans les mémoires, à l’image de toutes les années qui l’ont précédé… Sans doute n’est-ce là qu’un ressenti subjectif, imprimé dans notre cerveau par les médias ? Les images de violences et de souffrances sont largement diffusées dans les Journaux Télévisés et dans la presse quotidienne ; les crises de toutes natures sont placées sous les feux des projecteurs, et sont analysées...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct