Tic-tac, tic-tac, pique-PAC

Tic-tac, tic-tac, pique-PAC

Personne ne niera aujourd’hui l’importance de cette obligation administrative. Nos revenus en dépendent étroitement, hélas, puisque les prix de vente à la ferme ne suffisent plus à nous nourrir. «  On a trouvé, en bonne politique, le secret de faire mourir de faim ceux qui, cultivant la terre, font vivre les autres ! » . Cette remarque de Voltaire, glissée malicieusement à l’oreille de son protecteur...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct