Accord UE-Mercosur: «Deux ans au minimum» avant une entrée en vigueur

Accord UE-Mercosur: «Deux ans au minimum» avant une entrée en vigueur

«Deux ans, c’est réaliste», a avancé la commissaire suédoise lors d’un entretien avec l’AFP. «Le traité devra être traduit dans les 23 langues européennes», puis faire l’objet d’ «une révision légale», a-t-elle expliqué. «Ensuite, ce sera aux Etats membres» de le valider et de décider si le texte peut entrer en vigueur de manière provisoire, avant d’être soumis au vote du Parlement européen, a-t-elle détaillé, autant d’étapes qui prendront selon elle «deux ans au minimum». Ce n’est qu’après avoir été ratifié par les parlements de l’ensemble des Etats membres que le texte sera...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct