Bayer désormais visé par 18.400 requêtes aux États-Unis contre le glyphosate

Bayer désormais visé par 18.400 requêtes aux États-Unis contre le glyphosate

Ce nouveau pointage « au 11 juillet », dévoilé mardi, actualise le chiffre de 13.400 procédures communiqué fin avril. Bayer a dû essuyer jusqu’ici trois condamnations à indemniser des requérants californiens atteints d’un cancer, dont les montants ont été fortement réduits par le deuxième examen d’un juge. Bayer affirme que son désherbant Roundup, le plus utilisé à l’échelle mondiale, et son principe actif, le glyphosate, sont sans danger pour la santé. Ce dernier a toutefois été classé comme « cancérigène probable » en 2015 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct