La recherche sur le mildiou de la pomme de terre…pour une amélioration continue de la prévention

Les recherches menées dans la connaissance du mildiou par le Centre wallon de recherches agronomiques avec de nombreux partenaires visent particulièrement à améliorer le système d’avertissements pour une lutte encore plus raisonnée contre l’ennemi principal de la culture de pommes de terre.
Les recherches menées dans la connaissance du mildiou par le Centre wallon de recherches agronomiques avec de nombreux partenaires visent particulièrement à améliorer le système d’avertissements pour une lutte encore plus raisonnée contre l’ennemi principal de la culture de pommes de terre. - M. de N.

Causé par Phytophthora infestans, le mildiou constitue la principale maladie de la pomme de terre. Sa distribution est mondiale, on le retrouve partout où celle-ci est cultivée, de l’Amérique jusqu’à la Chine. Le mildiou peut être très dommageable lorsqu’il rencontre les conditions météorologiques particulièrement propices à son développement. Les producteurs en Belgique se souviennent des étés très pluvieux survenus en 2012, 2014 et 2016, très favorables à la maladie, et ce, à l’inverse des trois dernières années très sèches 2017, 2018 et...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct