Accueil Potager

Au potager: le chou-fleur d’automne se mérite!

Le chou-fleur n’est pas le légume le plus facile à cultiver. Il doit trouver suffisamment d’eau pour sa croissance et son développement.

Temps de lecture : 5 min

La chaleur de ce printemps a perturbé la formation des choux-fleurs du moins pour ce qui concerne les premières plantations. À la mi-juillet, il est encore temps de planter des choux-fleurs d’automne. Ils pourront être récoltés en octobre ou au début novembre.

La place dans la rotation

Le chou-fleur mobilise de grandes quantités d’éléments minéraux pour sa croissance. Il laisse au sol une charpente végétale forte et coriace. Comme les autres choux, la rotation sera idéalement supérieure à 6 années. Tous les choux peuvent être attaqués par la hernie lorsque le sol est acide. Un chaulage avant la plantation est recommandable si l’analyse indique un pH acide.

Le chou-fleur d’automne peut être planté après une récolte de pommes de terre hâtives. N’hésitons pas à apporter une bonne dose de compost, de l’ordre de 3 à 4 kg par m² de compost mixte de jardin. S’il est bien décomposé, celui-ci peut être incorporé à quelques cm de profondeur. S’il est encore jeune, il sera déposé en paillage au pied des choux.

Les plants ont environ 5 vraies feuilles au moment de la plantation.
Les plants ont environ 5 vraies feuilles au moment de la plantation. - F.

L’obtention de plants

Nous trouvons facilement des plants de choux-fleurs en jardineries. L’avantage est que nous ne devons pas nous soucier de l’élevage. L’inconvénient est que nous n’avons souvent pas beaucoup de choix variétal.

Nous pouvons produire nos plants nous-mêmes, mais c’est un peu trop tard maintenant pour récolter les choux-fleurs avant les risques de gelées.

La plantation au jardin

Les plantes ont 5 à 6 feuilles à la plantation. Un autre repère important (peut-être même, le plus important) est d’avoir des radicelles qui commencent à sortir de la motte pressée ou de dessous du godet. Trop tôt, les radicelles ne sont pas encore sorties de la motte, la plante doit être arrosée régulièrement jusqu’à sa reprise. Trop tard, les radicelles sont dans le vide, leur croissance est perturbée, la plante est bloquée dans sa croissance.

Pour planter nos choux, surtout en plein été, nous pouvons procéder de la façon suivante. Nous préparons le sol pour qu’il soit décompacté sur une profondeur d’au moins une dizaine de cm. Nous repérons les emplacements de plantation pour respecter les distances entre plantes. Aux emplacements, nous creusons le trou de plantation et le remplissons d’eau avec un arrosoir. Après quelques minutes, nous plaçons la motte du plant dans le fond du trou pour que seules les feuilles et leur pétiole dépassent du sol. Nous ramenons la terre au pied de la plante. Les racines sont dans la fraîcheur, la reprise sera rapide.

Les choux-fleurs d’automne sont plantés à 0,70 m de distance pour leur permettre une belle extension du feuillage, 2 mois après la plantation. Dans mon jardin, je les plante même à 0,80 m de distance. Cela me permet d’insérer entre les plants et entre les lignes une autre culture à développement plus rapide, comme par exemple des chicorées frisées ou des laitues. Après la récolte de ces cultures intercalaires, les choux-fleurs peuvent continuer à s’étendre davantage lors de la deuxième moitié de leur période de culture.

Les arrosages sont indispensables. Le sol doit rester frais tout au long de la culture. Pour limiter les maladies, on évite de mouiller le feuillage, en préférant les arrosages au goulot au pied des plantes. Nous utilisons éventuellement une gouge (ou une bêche) enfoncée dans le sol de 30 cm pour nous assurer que le sol est mouillé également en profondeur. Le paillage aide à maîtriser l’enherbement et à limiter les évaporations d’eau.

La culture

Le paillage, les binages et les sarclages permettent de garder le sol hors d’envahissement par les herbes folles. Après environ deux mois de culture, quand les choux commencent à grossir, nous pouvons butter pour aider les plantes à rester droites. Ce buttage permet aussi une formation de racines adventives au départ de la tige.

Pour que les têtes restent bien blanches (variétés non colorées), nous les protégeons du soleil en les couvrant de feuilles cassées du pied de la plante elle-même. Nous faisons cette opération quand les têtes (les « fleurs ») commencent à être visibles au cœur du feuillage. Surveillons alors bien le grossissement de la pomme, cela va vite. Nous récoltons quand la tête tend à se déformer sur sa partie supérieure. Pour les garder quelques jours à la cave, nous coupons les têtes en leur laissant quelques feuilles protectrices.

Le chou-fleur se conserve très facilement au congélateur après un simple blanchiment.

Ravageurs et protection

Les pigeons et d’autres oiseaux peuvent ravager très rapidement les feuilles des jeunes plantes, en une seule matinée après plantation parfois. De plus, en brisant le sommet, ils rendent les plantes borgnes.

Les limaces peuvent aussi provoquer bien des dégâts aux jeunes plants comme aux têtes de choux-fleurs.

Les pucerons s’installent parfois en fortes colonies sur les choux. Mais le plus souvent, les auxiliaires naturels en viennent à bout. Les chenilles (piérides, noctuelles) transforment les feuilles en dentelle, réduisant d’autant la photosynthèse ; elles dévorent aussi les têtes. De plus, elles laissent des déjections qui salissent le légume.

La mouche du chou pond au pied des plantes. Des larves sortiront des œufs et descendront se nourrir des radicelles du chou. En plaçant des obstacles au pied des plantes, nous réduisons les attaques : des carrés de cartons de 30 cm de côté ou des ronds de 30 cm de diamètres et fendus pour y passer la tige du chou sont glissés au pied de chaque plante, contre le sol. Les vols ont lieu de début mai à mi-juin et de début juillet à début août. Mais des variations sont constatées en fonction de la météo de l’année. Les périodes à risques correspondent aux semis de pleine terre au jardin, donc avec des plants nus. Lors de l’arrachage des plantes, nous pouvons observer les larves sur les plantules. Nous pouvons les ôter à la main ou en heurtant les plants d’un coup sec (les larves tombent).

Les désherbages sont aisés, la plante a un fort pouvoir couvrant et concurrence bien les adventices.

F.

A lire aussi en Potager

Semée sur place, la betterave potagère a peu souffert du manque d’eau en été

Potager Parmi les légumes du potager, la betterave est une des espèces qui a peu souffert du manque d’eau en été. Nous avions pu constater la fanaison du feuillage lors des après-midi très chauds. Le lendemain matin, le prélèvement d’eau en profondeur permettait aux plantes de récupérer. C’est surtout vrai pour les cultures semées sur place. pour les cultures plantées, l’opération de transplantation a brisé la racine pivotante et les racines secondaires percent le sol moins profondément. Les plantes ont eu davantage besoin d’arrosages.
Voir plus d'articles