43 organisations agricoles de 14 pays demandent le rejet de l’accord de libre-échange UE-Mercosur

43 organisations agricoles de 14 pays demandent le rejet de l’accord de libre-échange UE-Mercosur

Cet appel intervient alors que la France et l’Allemagne s’interrogent de plus en plus ouvertement sur la pertinence de cet accord, signé à l’été 2019 et qui doit être ratifié par tous les parlements des Etats-membres de l’UE. Il a déjà été rejeté par deux parlements sous la forme actuelle. La chancelière allemande Angela Merkel a émis, pour la première fin août, de «sérieux doutes» au sujet de cet accord. Dans leur déclaration, les signataires, parmi lesquels l’European Milk Board (EMB), et les syndicats wallons Fugea et Mig, rejettent d’éventuelles corrections à l’accord commercial et demandent plutôt «un nouveau départ pour une politique commerciale qui permette des prix équitables, protège le climat et garantisse les droits humains». Les organisations agricoles rappellent que les agriculteurs européens font face à des défis importants pour produire des aliments d’une manière respectueuse du climat et du bien-être animal, ce qui entraîne un accroissement de leurs coûts de production. Cela, alors que la politique commerciale européenne actuelle favorise l’importation de produits agricoles dont les normes de production, environnementales et sociales sont inférieures aux normes européennes, déplorent-ils.

(Belga)

Le direct

Le direct