Allemagne: le Brandebourg confirme 13 cas de peste porcine africaine chez des sangliers

Allemagne: le Brandebourg confirme 13 cas de peste porcine africaine chez des sangliers

Les derniers individus ont été identifiés près de la frontière avec la Pologne, au nord du district où les premiers cas avaient été repérés. La peste porcine africaine (PPA) n’est pas dangereuse pour l’être humain, mais elle peut contaminer la filière d’élevage industriel de porcs, une espèce pour laquelle cette maladie virale est mortelle. En Belgique, elle a frappé en septembre 2018 le sud de la province de Luxembourg, nécessitant des mesures draconiennes de restriction de circulation en forêt et de réduction de la population de sangliers sauvages. La Belgique est toutefois toujours indemne de PPA chez les porcs et les sangliers détenus en captivité. Au 9 septembre dernier, 5.365 sangliers avaient été analysés (ou étaient en cours d’analyse), dont 833 s’étaient avérés positifs. «Si la maladie n’est pas encore totalement éradiquée, elle est sous contrôle et des signaux positifs indiquent une prochaine sortie de crise», selon l’administration wallonne. Des pays comme la Chine, la Corée du sud, le Japon, Singapour, le Brésil et l’Argentine ont déjà suspendu leurs importations de viande porcine provenant d’Allemagne après l’annonce des premiers cas, comme de nombreux pays l’ont fait aussi avec la Belgique. Le manque à gagner pourrait être énorme pour l’Allemagne, où près de cinq millions de tonnes de viande de porc sont produites chaque année, dont la moitié destinée à l’exportation.

(Belga)

Le direct

Le direct