Merci de m’avoir si bien «apprivoisé»!

Merci de m’avoir si bien «apprivoisé»!

Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents, c’est évident ! Mais, cela n’empêche pas ces derniers d’espérer « le meilleur » et « l’exceptionnel » pour leur rejeton et ce, dès les premières minutes de sa vie. Une connaissance me disait récemment que « notre enfance était le lieu de nos premières blessures »… Mais c’est également l’endroit de nos premières victoires, gagnées grâce à une mère – un père- qui, avec adresse ou maladresse, n’a toujours voulu que le mieux pour nous.

Une maman, c’est la première...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct