Du 15 septembre au 28 octobre, pensez à évacuer vos produits phyto non utilisables

En attendant les collectes, les produits devenus PPNU doivent être stockés correctement dans le local phytos.  Ils doivent être rangés séparément et signalés à l’aide d’une mention « PPNU » ou « Périmé ».
En attendant les collectes, les produits devenus PPNU doivent être stockés correctement dans le local phytos. Ils doivent être rangés séparément et signalés à l’aide d’une mention « PPNU » ou « Périmé ». - J.V.

Pour vous aider à préparer au mieux cette collecte et à faire le tri dans votre local phyto, le Comité régional Phyto de l’asbl Corder met à votre disposition une liste reprenant l’ensemble des produits devenus PPNU depuis le 1er  janvier 2019. Environ 500 produits ont été retirés depuis cette date, suite notamment, à des retraits de certaines substances actives tels le mancozèbe, le chlorothalonil, le chlorprophame, l’époxiconazole ou encore le diquat.

Cette liste, réalisée le 2 septembre, est un outil qui vous aidera à avoir une vue d’ensemble sur les produits récemment retirés Elle est disponible à l’adresse https ://corder.be/fr/news/utilisateurs-professionnels-de-ppp-pensez-evacuer-les-ppnu (ou, en version courte : https ://cutt.ly/zWnjJyL). Toutefois, de nouveaux retraits pourraient avoir lieu. C’est pourquoi, il est nécessaire de consulter régulièrement le site de référence Phytoweb (www.fytoweb.be/fr).

Que faire des PPNU ?

Une fois que vous avez identifié les produits devenus PPNU, vous devez les stocker correctement dans votre local phyto. Ils doivent être rangés séparément et signalés à l’aide d’une mention (une affiche, par exemple) « PPNU » ou « Périmé ».

Depuis le 1 er janvier 2019, environ 500 produits ont été retirés du marché et sont donc devenus des PPN.
Depuis le 1 er janvier 2019, environ 500 produits ont été retirés du marché et sont donc devenus des PPN. - Comité régional Phyto - asbl Corder

Dès que vous aurez trié vos produits, vous pourrez consulter le calendrier des collectes sur le site d’AgriRecover (www.agrirecover.eu/be-fr). Pour rappel, si vous n’avez jamais participé à une collecte auparavant ou si vous avez changé de numéro de TVA, vous devez vous inscrire comme membre via le site web d’AgriRecover. Une fois l’opération effectuée, vous recevrez un code-barres propre à votre entreprise, ce dernier pourra être réutilisé lors des collectes suivantes.

Le jour de la collecte

Le jour de la collecte, vous pourrez vous défaire de vos PPNU, mais également de vos bidons de PPP vides. Vous n’avez pas besoin d’invitation pour ramener vos bidons au point de collecte, votre code-barres suffit.

Avant le départ pour le point de collecte AgriRecover, il est important pour le transport de :

– vérifier qu’il n’y a pas de risque de fuite ;

– disposer les sacs AgriRecover, contenant les bidons vides de PPP, dans un bac de rétention arrimé au véhicule ;

– placer les PPNU dans des bacs en plastique pour faciliter leur transport et éviter les fuites de produits ;

– utiliser un moyen de transport adapté permettant une bonne stabilité du chargement ;

– effectuer le transport des déchets vers le point de dépôt le jour précis de la collecte ;

– effectuer le transport pour votre propre compte.

Des documents à conserver cinq ans !

Une fois le dépôt des PPNU effectué, vous recevrez les attestations AgriRecover qui constitueront la preuve que vous avez cédé vos PPNU à un collecteur agréé. Ces attestations viendront compléter le registre des déchets dangereux qui devra être conservé pendant 5 ans.

La collecte des PPNU rapportés en dehors de cette campagne sera payante. La prochaine campagne aura lieu en 2023.

Si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant la gestion des PPNU et leur traçabilité, rendez-vous sur la page du Comité régional Phyto sur le site https ://www.corder.be/fr.

D’après le Comité régional Phyto – asbl Corder