Les coefficients de fermage applicables depuis le 1er janvier 2022

Pour rappel, le fermage correspond au revenu cadastral non indexé du bien multiplié par un coefficient dépendant de la localisation du bien.
Pour rappel, le fermage correspond au revenu cadastral non indexé du bien multiplié par un coefficient dépendant de la localisation du bien. - J.V.

Chaque année, les locataires de terre ou bâtiments agricoles s’acquittent d’un fermage auprès de leur bailleur. Celui-ci correspond au revenu cadastral non indexé du bien multiplié par un coefficient dit « de fermage ».

Depuis 2016, ces coefficients sont fixés annuellement par le gouvernement wallon, par région agricole et par province. Ceux-ci sont calculés sur base d’une pondération égale entre l’index des prix à la consommation et l’évolution des revenus du travail agricole par hectare.

Le tableau ci-joint reprend les coefficients de fermage des terres et bâtiments agricoles fixés pour l’année 2022. Ceux-ci sont applicables aux baux à ferme dont la date anniversaire est postérieure au 31 décembre 2021 (soit à partir du 1er  janvier 2022).