Accueil Libramont

L’Allée de l’Élevage, une vitrine de l’élevage wallon totalement inédite

Durant ces 4 jours de foire, les visiteurs pourront découvrir bon nombre de nouveautés dans le hall 2. En voici quelques-unes.

Temps de lecture : 9 min

Première nouveauté de cette année, l’Allée de l’Elevage, vitrine de l’élevage wallon et de sa diversité, constituera le cœur du hall 2. Au total, non moins de 11 races bovines et 15 races ovines seront présentes, soit plus d’une centaine d’animaux. Les porcs et volailles seront quant à eux de nouveau malheureusement absents pour des raisons sanitaires.

Les visiteurs auront pour la première fois dans l’histoire de la Foire de Libramont le plaisir d’arpenter une telle allée, fruit d’une belle collaboration avec et entre les différents Herd-books, ainsi qu’avec la Foire de Libramont.

Rassemblés en « forum », les stands des Herd-books seront disposés sous une nouvelle configuration. Celle-ci devrait permettre aux éleveurs d’accueillir chacune et chacun en toute convivialité et favorisera certainement davantage les échanges entre le grand public et les éleveurs : l’occasion de présenter ou représenter sa race, mais aussi plus globalement les atouts de l’élevage wallon et l’intérêt de consommer local pour tendre vers plus de durabilité. En effet… n’est-ce pas ici que commence un monde durable, comme la Foire le prétend ?!

Innovations en matière de génétique

Les éleveurs de caprins ne seront pas en reste, puisqu’ils pourront découvrir certaines nouveautés comme le service d’insémination caprine proposé par Inovéo. D’autres avancées technologiques disponibles telles que le génotypage et le sexage d’embryons mais aussi les doses triple mix récemment mises sur le marché permettant d’accroître la fécondité, seront présentées.

Concours : l’engouement est bel et bien là !

La Foire de Libramont accueillera de nombreux concours, coordonnés par Elevéo : celui de la race Holstein incluant le showmanship, de la race Limousine et Montbéliarde le vendredi, de la race Blanc-Bleu Belge, Charolaise et Bleue Mixte le samedi. Les grands absents de ces concours seront les éleveurs de Blonde d’Aquitaine qui, faute d’inscrits, ont malheureusement dû se résoudre à annuler leur concours.

Vendredi 29 juillet

– Concours en race Limousine, dès 9h30

Le concours Limousin enregistre un bon taux de participation, équivalent à l’édition 2019 avec 17 éleveurs participants pour 100 animaux inscrits.

Les éleveurs ont également décidé de réitérer l’expérience de 2019, en organisant un concours de génétique sans corne, avec élection du meilleur mâle et de la meilleure femelle sans corne.

Le Limousin sera en force à Libramont avec une centaine d’animaux inscrits.  A noter la tenue d’un concours de génétique sans corne.
Le Limousin sera en force à Libramont avec une centaine d’animaux inscrits. A noter la tenue d’un concours de génétique sans corne. - P-Y L.

– Concours en race Montbéliarde, dès 10h30

Quelque 8 éleveurs y présenteront 45 animaux. Une nouveauté est à pointer pour cette édition 2022, à savoir l’organisation d’un premier concours destiné aux enfants. 6 enfants sont inscrits pour ce Show Junior, durant lequel ils présenteront un veau. Ce concours aura lieu dans la foulée du concours « adulte ».

Les laitières, et notamment la montbéliarde, ne seront pas en reste sur la Foire. Leur show Junior sera une grande première pour le Herd-Book.
Les laitières, et notamment la montbéliarde, ne seront pas en reste sur la Foire. Leur show Junior sera une grande première pour le Herd-Book. - P-Y L.

– Concours en race Holstein, dès 10h

À l’heure où nous écrivons ces lignes, une cinquantaine d’animaux (soit une dizaine en plus qu’en 2019) issus d’une douzaine d’élevage sont inscrits.

Le concours sera jugé par Jean Califice, juge désigné par le Herd-Book Holstein. On notera le retour du concours des vaches en lactation, qui n’avait pas eu lieu en 2019 faute de participants.

Entre le concours des génisses et des vaches, le Wal’holstein Club organisera un showmanship (concours de présentation des animaux) ouvert aux jeunes âgés de 5 à 25 ans. Ce concours sera lui aussi jugé par Jean Califice, éleveur de renommée en province de Liège.

Une vingtaine de jeunes sont attendus pour ce concours (inscriptions toujours en cours).

Samedi 30 juillet

– Concours en race Blanc-Bleu Belge, dès 10h

Inscriptions records pour le Blanc-Bleu Belge avec 122 éleveurs participants, c’est une hausse de 20 % au niveau des participants. En termes d’animaux, les organisateurs dénombrent une quarantaine de bêtes inscrites en plus qu’en 2019, soit un total de 250 animaux inscrits+ 29 femelles suitées.

Le concours sera jugé par 4 jurys wallons et un jury de Flandre, avec 1 jury réserve issu de chacune des 2 régions.

Les championnats devraient avoir lieu vers 17h.

Le Concours des enfants, réservé aux jeunes âgés de 6 à 12 ans accompagnés de leur veau, débutera quant à lui aux alentours de 16h30. Une cinquantaine d’enfants, soit le double par rapport à 2019, encadreront 25 petits veaux pour clôturer cette journée qui s’annonce d’ores et déjà riche en émotions !

– Concours en race Bleue Mixte, dès 10h

Chiffres-clés : 8 éleveurs participant – 35 animaux inscrits – 6 séries – 4 championnats

Cette deuxième édition du concours de la race Bleue Mixte est de nouveau un succès au vu des inscriptions : 8 éleveurs participants pour 35 animaux inscrits. Au niveau des séries, sont prévues 2 séries de vache mh+, 2 séries de vache mh/mh et 2 séries de taureaux.

Un nouveau prix sera décerné : celui de la meilleure mamelle, au sein de chaque série. Les meilleurs individus s’affronteront alors dans un championnat à part entière.

Les championnats débuteront vers 12h30.

– Concours race Charolaise, dès 13h

Chiffres-clés : 6 éleveurs participant, +/- 60 animaux inscrits (inscriptions toujours en cours).

Même si les inscriptions sont toujours en cours, on constate d’ores et déjà une augmentation du taux de participation en Charolais, en termes d’animaux présentés, comparativement à l’édition 2019.

Concours National Mouton

À côté des concours bovins, le concours national ovin se déroulera le samedi 27 juillet à partir de 9h. Ce concours est organisé par l’Association provinciale des éleveurs ovins du Luxembourg (APEOLux). 10 races auront l’occasion de participer : Bleu du Maine, Charollais, Hampshire Down, Rouge de l’Ouest, Suffolk, Texel Belge, Texel Bleu, Texel Français, Vendéen et Zwartbles. À l’heure d’écrire ces lignes, les inscriptions sont toujours en cours.

Pour les enfants

Outre la découverte de l’allée de l’élevage qu’ils pourront parcourir avec la brochure du « Parcours de l’élevage », les visiteurs pourront prendre part à diverses animations dans la Ferme enchantée proposée par Elevéo et les Herd-Books : présentation d’animaux dans le corral, déambulation, parcours tracteurs pour les enfants, entre les ballots de paille du labyrinthe, pour tenter de remporter la bande dessinée « Les 24 heures de Franck au champ », découverte de l’élevage wallon au travers de l’exposition Agripédi@, rire et photo avec la sympathique mascotte EWA… sans oublier, l’incontournable défilé général sur le grand ring le dimanche à 16h30.

Retrouvez le programme complet des animations sur le site internet de la Foire de Libramont (www.foiredelibramont.com).

Le concours national ovin se déroulera le samedi 27 juillet à partir de 9h. 10 races seront présentes.
Le concours national ovin se déroulera le samedi 27 juillet à partir de 9h. 10 races seront présentes. - P-Y L.

Nouvelle offre de service conseil Elevéo

Sur le stand de l’awé groupe, les visiteurs pourront en apprendre davantage sur la nouvelle offre de services proposée par l’asbl Elevéo. C’est en effet une nouvelle offre de service conseil en matière de production, d’élevage et d’alimentation qui est progressivement proposée aux éleveurs, quelle que soit l’espèce ou la race des animaux qu’ils élèvent. Cette nouvelle offre se veut plus claire et a pour ambition de répondre au plus près aux besoins spécifiques des éleveurs pour les aider à relever les défis actuels et futurs de leur élevage. Après la mise en route du « conseil alimenta tion bovin » en automne 2021, voici le tour du « Conseil Elevage Bovin Lait ». La Foire est l’occasion de venir rencontrer les équipes d’Elevéo et d’en apprendre davantage sur cette nouvelle offre.

Le Smart Farming, une offre qui s’élargit

Dans l’espace Smart Farming situé au cœur du stand de l’awé, les visiteurs pourront découvrir, au travers de démonstrations, des solutions innovantes pour les aider dans la gestion quotidienne de leur élevage. Ces solutions présentent de nombreux atouts.

Voici un bref aperçu des outils proposés :

– Medria est la dernière nouveauté proposée par Inovéo en matière d’outils connectés. Avec cet outil, « piloter son troupeau n’a jamais été aussi simple ». La technologie se base sur des capteurs que l’on place au cou des animaux. Ils mesurent et enregistrent une série d’informations sur chacun d’entre eux. Ils agissent comme un œil en permanence sur chacune des vaches. L’éleveur reçoit ensuite des alertes sur son smartphone pour gérer avec la plus grande efficacité tous les moments forts de la vie de ses animaux et anticiper les problèmes et les pertes de production : détection des chaleurs et suivi de la reproduction, indicateurs de gestion de la nutrition, indicateurs de vêlage et mesures du comportement et du bien-être. Ses plus ? Un collier unique pour les chaleurs et les vêlages, une portée d’1km à la ronde et un paiement étalé puisque les colliers sont loués et non achetés. L’éleveur bénéficie dès lors toujours des dernières mises à jour.

– P@ddoc est le nouvel outil de gestion de troupeau développé par Awarde (Elevéo et Arsia) pour les éleveurs ovins et caprins. L’outil a pour but de faciliter les nombreuses démarches à vocations administratives, sanitaire ou zootechnique, le tout réuni dans une seule et même application online. Entièrement gratuite dans sa version de base, cette plateforme a l’avantage d’intégrer toutes les synergies et mouvements d’informations, utiles pour la gestion d’un troupeau, en provenance de l’Arsia et d’Elevéo.

– Pig’Up est le nouvel outil proposé par le Service Porcin d’Elevéo développé par Isagri. Une solution simple d’utilisation, avec un logiciel qui s’adapte au contexte de l’élevage. Il permet à l’éleveur de suivre au quotidien son troupeau (accès direct au planning des inséminations, des mises bas, des sevrages des porcelets…), de mettre en évidence les animaux à problème, de cibler les truies à utiliser pour l’auto-renouvellement… l’objectif final étant bien entendu d’optimiser les performances de en matière d’élevage porcin.

– my@wénet est un programme complet de gestion de troupeau. Il permet à la fois la centralisation de données venant de différents horizons (contrôle laitier, classification…) et l’encodage d’événements (reproduction, sanitaire…), mais également la compilation et l’analyse de ces différentes données. Les données de l’élevage sont consultables directement via une connexion internet. Permettant d’aller encore plus loin, my@wénet « encadrant » est quant à lui tourné vers le partage des données. Le vétérinaire de l’exploitation comme le nutritionniste peuvent accéder électroniquement aux données (moyennant bien sûr l’autorisation de l’éleveur). Et pour compléter la gamme, l’awéSmart est le pendant mobile de my@wénet. Il constitue une solution simple qui facilite la surveillance du troupeau sur smartphone, avec l’enregistrement et la consultation des événements liés aux animaux en temps réel.

– SenseHub est destiné à la détection des chaleurs, au suivi de la reproduction, de la santé, de la nutrition et du bien-être du troupeau, en races bovines laitières ou viandeuses. La technologie connectée utilisée par le SenseHub est fiable et simple d’utilisation. De plus, il est possible de connecter le SenseHub à my@wénet. Les encodages sont ainsi limités.

– SmartVel est le premier système de détection des vêlages non invasif basé sur l’activité des vaches. Il prend en compte les séquences comportementales spécifiques de la mise bas et prévient l’éleveur directement sur son téléphone.

– EasyFoal est le pendant du SmartVel mais pour les juments. Ce système de détection des poulinages est basé sur l’analyse du comportement de la jument avant la mise bas. Grâce à un capteur positionné sur la queue de la jument, EasyFoal envoie une alerte à l’éleveur lorsque les premiers signes de la mise bas apparaissent.

– Bigame , et sa version mobile MédiSmart, outils développés par l’awé et l’Arsia, permettent au couple éleveur-vétérinaire de gérer pratiquement et administrativement l’utilisation des médicaments et des antibiotiques en particulier. Bigame est par ailleurs l’outil choisi par la QFL pour récolter des informations sur les antibiotiques utilisés dans les élevages de leurs clients.

– L’Eye Breed fait partie des « Do-it-yourself », portant sur l’acte d’insémination. L’Eye Breed est une véritable innovation technologique permettant d’inséminer sans fouille rectale.

– Xtremia est basé sur le concept d’insémination profonde et est recommandé pour l’utilisation de semence sexée, pour l’insémination en vue d’un transfert embryonnaire, pour des vaches ayant des problèmes de fécondation, ou simplement pour augmenter le taux de fécondation.

A lire aussi en Libramont

Voir plus d'articles