Accueil Elevage

De nouvelles dispositions pour les transports et rassemblements d’animaux

Le Gouvernement wallon a adopté en première lecture le projet d’arrêté relatif à la protection des animaux d’élevage pendant leur transport. L’objectif de ce texte est d’assurer le bien-être des animaux transportés dans un cadre commercial, et qui transitent parfois par des centres de rassemblement comme les marchés.

Temps de lecture : 3 min

Chaque année, des milliers d’animaux sont pris en charge par des professionnels qui assurent leur transport sur le territoire de la Région wallonne. Ces animaux peuvent également transiter par des centres de rassemblement, comme les marchés à bestiaux. Le chargement, le déchargement, et le voyage en lui-même, sont susceptibles d’impacter le bien-être des animaux, qu’il s’agisse de bovins, porcs ou volaille, par exemple.

« En application du règlement européen en vigueur, et dans la droite ligne du Code wallon du Bien-être animal, le projet d’arrêté validé par le Gouvernement fixe donc les dispositions nécessaires à garantir le bien-être des animaux transportés », assure la ministre wallonne du Bien-être animal, Céline Tellier.

En pratique

Le projet d’arrêté concerne le transport des animaux dans un cadre économique. Des dispositions sont ainsi prévues pour les équidés, les espèces bovine, ovine, caprine, porcine et les volailles. Une section concerne également les conditions de transport des chiens et des chats dans le cadre de leur élevage professionnel.

Ainsi, pour tous les trajets supérieurs à 65 km, tous les chauffeurs de véhicules routiers transportant des équidés domestiques, bovins, moutons, chèvres, volaille et/ou porcs doivent posséder un certificat d’aptitude professionnelle délivré à la suite d’une formation dispensée par le CER-Groupe.

Par ailleurs, lorsque l’Institut royal météorologique prévoit une vigilance rouge ou orange en raison d’un risque de canicule, les horaires de transport d’animaux seront limités. Ce sera également le cas si la température prévue est très basse.

Des dispositions pour les centres de rassemblement

Des milliers d’animaux transitent dans les centres de rassemblement, qu’il s’agisse de marchés à bestiaux ou chez les marchands de chevaux, par exemple. Le projet d’arrêté prévoit un système d’autorisation pour la réalisation d’une telle activité, assorti de conditions liées au bien-être des animaux (manipulation des animaux sans violence, installations adaptées aux animaux et aux conditions climatiques…).

En vue d’assurer la mise en œuvre de ces normes, des experts, titulaires d’un diplôme de vétérinaire, seront désignés pour effectuer des contrôles dans le cadre du transport des animaux et dans les centres de rassemblement, en collaboration avec l’Unité du Bien-être Animal du Spw Agriculture, Ressources naturelles et Environnement.

Après son adoption en première lecture par le Gouvernement wallon, le projet d’arrêté est maintenant soumis à la concertation des secteurs et entités concernées.

A lire aussi en Elevage

Fermes laitières d’Europe de l’est : quelle est leur vision de la résilience ?

Bovins En juillet 2023 et janvier 2024, des éleveurs laitiers wallons, accompagnés de membres du Cra-W, participaient à des échanges en Slovénie et en Hongrie dans le cadre du projet européen « Resilience for Dairy ». L’opportunité, pour eux, de visiter des fermes hongroises et slovènes, mais aussi de discuter avec leurs propriétaires de leur vision de la résilience.
Voir plus d'articles