La tétragone cornue… faisons connaissance !

La plante démarre lentement tant que les températures de l’air et du sol ne sont pas bien élevées. Quand elle est dans les bonnes conditions, son développement devient alors très rapide, la plante couvre très bien le sol et ne laisse plus d’espace pour les adventices. Une seule variété est disponible chez les grainetiers.

Démarrer sous abri

Nous pouvons semer la tétragone en place, mais pratiquement, ce n’est pas très intéressant chez nous. Il est préférable de la semer en avril sous abri, en godet, et de la planter à sa place définitive en mai.

Les tiges se développent horizontalement. Elles tendent aussi à produire aussi des pousses verticales qui peuvent monter à graines. Lors des récoltes du feuillage pour nos besoins en cuisine, n’hésitons à cueillir d’abord ces pousses verticales.

Des jardiniers recommandent de la cultiver à raison d’une plante par m² et de pailler le sol pour la maîtrise de l’enherbement. Nous pouvons aussi distancer les plantes de 50 cm entre elles pour avoir rapidement une bonne couverture du sol et une bonne concurrence aux adventices ; le paillage n’est alors plus nécessaire.

La plante gèle à – 0ºC.

Récolte

Les feuilles sont charnues et sont récoltées une à une pour être cuisinées à la manière des épinards. Les jeunes pousses peuvent aussi être récoltées pour améliorer les salades.

Nous récoltons tout au long de l’été et du début d’automne, au fur et à mesure des besoins.

Ennemis

Les limaces peuvent se nourrir de la tétragone cornue.

F.

Le direct

Le direct