Accueil Voix de la terre

Oui mais il a le mérite d’exister!

Je souhaite réagir à l’article de Marc Assin du 17 novembre « Maxi-statut, mini-pension ». Marc Assin se trompe de cible en s’en prenant aux politiciens, aux syndicats et notamment l’Union des Agricultrices Wallonnes.

Temps de lecture : 1 min

Le maxi-statut n’est certes pas parfait mais il a le mérite d’exister. C’est une première étape dans la reconnaissance de notre travail.

Avant 2003, les conjointes aidantes n’avaient pas la possibilité de cotiser. Seul le chef d’exploitation cotisait. Nous n’étions pas reconnues, nous n’avions pas de statut. Durant des années, l’UAW s’est battue pour faire bouger les choses. C’est un combat par des femmes pour les femmes.

Quand le maxi-statut a été rendu obligatoire, certains agriculteurs râlaient car ils ne voyaient pas l’utilité que leurs épouses paient des cotisations sociales, aient un statut…

Actuellement, beaucoup d’épouses d’agriculteurs travaillent à l’extérieur et celles qui (re)viennent à la ferme le font par choix personnel. Elles apportent souvent des projets innovateurs. Certaines d’entre-elles ont un statut d’indépendante.

Je suis persuadée que dans le futur, les épouses d’agriculteurs auront un statut d’indépendante et non plus « conjoint aidant de… ». Ainsi, nous serons enfin reconnues à titre personnel.

MV

A lire aussi en Voix de la terre

Voir plus d'articles