Accueil Economie

Les agriculteurs flamands mettent le gouvernement en demeure pour leurs aides directes

Les syndicats d’agriculteurs flamands ont adressé une mise en demeure au ministre-président Jan Jambon pour défaut d’exécution de la Politique agricole commune (PAC), son gouvernement ne parvenant pas à s’accorder pour délivrer les aides directes.

Temps de lecture : 2 min

La nouvelle PAC 2023-2027 prévoit 1,6 milliard d’euros d’aide européenne pour la Flandre, dont 550 millions d’euros en paiements directs, le filet de sécurité pour le revenu des agriculteurs.

C’est en décembre dernier que la Commission européenne a donné son feu vert au plan stratégique flamand de cette PAC, la plus «verte» jamais décidée à ce jour, selon le ministre régional de l’Agriculture, Jo Brouns. Mais près de deux mois plus tard, les agriculteurs ne voient toujours rien venir: le paiement de la première tranche de 300 millions d’euros est suspendu, après un avis négatif de l’Agence flamande de la Nature et des Forêts, critique envers l’impact du plan sur les milieux naturels protégés.

Selon le ministre Brouns, l’administration place la barre trop haut par rapport aux exigences de l’Europe, mais le blocage persiste.

Dès lors, le Boerenbond, l’Algemeen Boerensyndicaat et le BioForum ont donné au gouvernement jusqu’au 10 février pour exécuter la PAC, sous peine d’engager des actions juridiques et de porter plainte auprès de la Commission européenne.

(Belga)

A lire aussi en Economie

Du bœuf wallon à la cantine de l’Epasc!

Conso Manger de la viande provenant directement des élevages ? C’est le pari réussi de l’école provinciale d’agronomie et des sciences de Ciney (Epasc). En effet, dorénavant les 820 élèves que compte cette école peuvent retrouver ce produit 100 % wallon dans leur cantine. Une manière de s’alimenter saine et durable qui semble avoir convaincu ces agriculteurs en herbe !
Voir plus d'articles