Accueil Elevage

2022 a connu une baisse du nombre d’abattages

En 2022, 25,83 millions d’animaux ont été abattus chaque mois en Belgique. En poids, les porcs représentent la plus grande part (60 %, 877.000 porcs/mois) tandis que les poulets se distinguent en nombre, avec 24,8 millions de poulets abattus par mois.

Temps de lecture : 2 min

Selon les derniers chiffres révélés par Statbel, l’Office belge de statistique, 755.000 bovins ont été conduits à l’abattoir sur l’ensemble de l’année 2022 en Belgique. Cela représente une baisse de 2 % par rapport à 2021. La tendance baissière amorcée en 2017 (figure 1) se confirme donc.

Figure 1: nombre de bovins abattus en 2013 et 2022 (Statbel).
Figure 1: nombre de bovins abattus en 2013 et 2022 (Statbel).

Par ailleurs, 10,5 millions de porcs ont été abattus. Cela constitue une baisse significative de 9 % en un an. Cette baisse porte le nombre d’abattages de porcs à un niveau encore plus bas que celui observé en 2019, pourtant année de crise marquée par la peste porcine africaine (figure 2).

Figure 2: nombre de porcs abattus en 2013 et 2022. (Statbel)
Figure 2: nombre de porcs abattus en 2013 et 2022. (Statbel)

298 millions de poulets ont été abattus en 2022, soit, ici aussi, une baisse de 2 %.

En outre, environ 720.000 dindes, 96.000 moutons, 36.000 canards, 24.000 chèvres et 1.300 chevaux ont été abattus au cours de l’année.

Le porc, le plus gros contributeur

Avec une part de 60 % en termes de poids, le secteur porcin reste le plus gros contributeur d’animaux abattus, constate encore Statbel. Chaque année, il représente 1,03 milliard de kg de poids abattu.

Le secteur des volailles contribue à hauteur de 26 %, avec 442 millions de kg de poulets abattus tandis que le secteur bovin détient une part de 14 % en poids, avec un total de 238 millions de kg de bovins abattus.

A lire aussi en Elevage

Enquête sur la castration porcine

Porcs Le projet européen intitulé PPILOW est une étude qui porte sur le bien-être des porcs et des volailles en systèmes bas intrants et biologiques.
Voir plus d'articles