Accueil Economie

Plan de Tir sanglier: quels objectifs pour la saison cynégétique en cours?

Fin septembre, le ministre de la Chasse Willy Borsus a présenté le bilan du plan de tir sanglier 2023-2024 et a annoncé le nouvel objectif pour la saison cynégétique qui a débuté le 1er octobre pour la chasse en battue du grand gibier.

Temps de lecture : 3 min

Le Plan de tir sur base volontaire a vu le jour en 2019 suite à la surpopulation des sangliers en Wallonie et aux nombreux désagréments provoqués, tels que les dégâts agricoles, les dommages en termes de biodiversité, de sécurité routière, les dégradations des propriétés privées, mais également les risques sanitaires.

Le bilan 2022-2023 et des saisons précédentes

Les résultats concernant les objectifs de tirs sangliers en 2022-2023 sont les suivants :

– 25 conseils cynégétiques participants ;

– Objectifs de tirs : 25.432 sangliers dont 7.765 laies d’un poids supérieur à 30 kg ;

– Résultats : 20.528 sangliers (81 % de l’objectif) dont 6.215 laies d’un poids supérieur à 30 kg (80 % de l’objectif).

En deux saisons cynégétiques, ce n’est pas moins de 45.284 sangliers dont 13.560 laies (> 30 kg) qui ont été prélevés.

En trois saisons cynégétiques, perturbées notamment par le Covid, c’est 60.326 sangliers dont 18.338 laies (> 30 kg) qui ont été prélevés.

Les raisons expliquant la non-atteinte complète des objectifs en 2022-2023 sont, entre autres :

– la diminution des populations dans certaines zones de Wallonie suite aux prélèvements importants réalisés depuis 2019 ;

– le mois d’octobre chaud et ensoleillé ayant maintenu les animaux au bois ;

– la chute des feuilles très tardive entraînant une difficulté de voir les animaux ;

– la glandée très abondante maintenant les animaux au bois et y provoquant des concentrations importantes par endroits (avec l’effet inverse dans les territoires pas ou peu boisés ou comportant moins de chênes).

Et pour la nouvelle période ?

À deux jours de l’ouverture de la chasse en battue, l’objectif du nouveau Plan de tir sur base volontaire a été fixé à 23.481 sangliers dont 7.206 laies de plus de 30 kg.

Notons que le travail des chasseurs et des conseils cynégétiques est désormais simplifié grâce à la toute nouvelle plateforme ChasseOnWeb (voir ci-après). L’outil Mon espace de la plateforme permet aux titulaires du droit de chasse de remplir les différents formulaires électroniques dont la déclaration des prélèvements. ChasseOnWeb leur permettra de gagner un temps précieux.

Faciliter le prélèvement des sangliers ?

« Rappelons que depuis 2019, les Plans de tir sangliers sur base volontaire nous ont permis de lutter contre l’expansion du sanglier et de tirer 91.915 sangliers mais j’observe qu’il y a encore beaucoup trop de sangliers. Il faut donc que le prélèvement durant cette saison cynégétique soit massif. J’insiste pour que le nouvel objectif de la saison soit non seulement atteint, mais dépassé. Un travail qui j’espère sera facilité grâce à la toute nouvelle plateforme ChasseOnWeb », a précisé Willy Borsus.

Et d’ajouter : « J’ai déposé deux textes sur la table du Gouvernement relatifs d’une part à la fixation de nouvelles dispositions en matière de destruction pour l’espèce sanglier (par exemple des possibilités d’utiliser le piégeage ou le tir de nuit moyennant le respect des certaines conditions assurant la sécurité) et d’autre part, à la révision de la réglementation du nourrissage. Toutes ces mesures additionnées les unes aux autres devraient contribuer à améliorer significativement la situation. »

A lire aussi en Economie

Du bœuf wallon à la cantine de l’Epasc!

Conso Manger de la viande provenant directement des élevages ? C’est le pari réussi de l’école provinciale d’agronomie et des sciences de Ciney (Epasc). En effet, dorénavant les 820 élèves que compte cette école peuvent retrouver ce produit 100 % wallon dans leur cantine. Une manière de s’alimenter saine et durable qui semble avoir convaincu ces agriculteurs en herbe !
Voir plus d'articles