Accueil Conso

Une marque d’un genre nouveau débarque en grande surface en 2018

« C’est qui le patron ?!/Wie is de baas ?! » débarquera dans les rayons des magasins Carrefour en janvier prochain, indiquent les initiateurs du projet mardi. Cette nouvelle marque a la particularité d’être créée à 100 % par les consommateurs, qui peuvent, au travers de plusieurs critères, fixer le prix juste du produit commercialisé.

Temps de lecture : 2 min

Lancée il y a un peu plus d’un an en France, le succès de la marque a dépassé toutes les espérances de ceux qui l’avaient imaginée avec 25 millions de litres de lait vendus, contre les 5 millions initialement estimés.

Le premier produit « coopératif » sera une brique de lait demi-écrémé. Dès ce mardi et jusqu’au 17 décembre, les consommateurs peuvent répondre à un questionnaire relatif au lait qu’ils souhaitent trouver dans leurs supermarchés. En fonction des conditions de fabrication qu’ils sollicitent, de la rémunération qu’ils estiment juste, des retombées environnementales etc., ils peuvent fixer le prix final du produit.

Tous les maillons de la chaîne (producteurs, embouteilleurs, distributeurs…) sont déjà connus, ce qui permet à « C’est qui le patron ?! » de déterminer d’ores et déjà avec exactitude le prix de vente. Le lait sera le premier bien de consommation floqué aux couleurs de la marque. Mais si le succès est au rendez-vous, comme il l’est en France, il devrait être suivi d’autres produits. Ceux-ci « seront choisis par les consommateurs », précise Sylviane Bockourt, coordinatrice du projet en Belgique.

Les produits commercialisés en France, ou en passe de le devenir, comme le beurre, le jus de pomme, la pizza, le jambon, la compote… seront envisageables, mais d’autres pourront également être proposés. « Cela dépendra de la volonté des consommateurs et de la faisabilité », précise Mme Bockourt.

En France, le succès de la marque lancée il y a un peu plus d’un an a dépassé toutes les espérances. Là où ses fondateurs espéraient écouler 5 millions de litres de lait, 25 millions de litres ont finalement été vendus. Forte de ce succès, elle s’apprête désormais à s’étendre dans 14 nouveaux pays dont la Belgique, la Suisse et l’Espagne. Sans, cette fois, avancer d’objectifs chiffrés.

A lire aussi en Conso

Colruyt paiera encore plus cher sa viande de bœuf

Bovins Colruyt augmente à nouveau le prix d’achat des carcasses de bœuf, après avoir déjà fait un geste à la mi-février. «Il est clair que le secteur de la viande bovine est durement touché aujourd’hui», a déclaré Gunter Uyttenhove, directeur de Fine Food chez Colruyt Group.
Voir plus d'articles