Le magasin à la ferme du Domaine des Hêtres accueille notamment  un dépôt de produits œnologiques.

Un partenariat avec l’IOC à destination des viticulteurs

Viticulture

France: des vendanges précoces, dans l’espoir d’un «joli» millésime

Viticulture

Les vendanges 2022, qui ont déjà débuté dans l’Hérault ou en Haute-Corse, s’annoncent une nouvelle fois précoces, placées sous le signe d’une sécheresse historique qui pourrait entamer le potentiel d’un millésime annoncé prometteur.

Vendanges au domaine de la Bouhouille à Blégny.

Des pistes pour préparer la viticulture de demain avec le projet EMRWINE

Viticulture

Grêle, sécheresse, inondations… Le climat est devenu un enjeu majeur pour les agriculteurs en général, et pour les viticulteurs en particulier. Tous peuvent perdre une année d’efforts en quelques minutes. En Belgique, le projet EMRWINE propose quelques pistes pour développer des pratiques durables.

Simon Delforge et Thomas Heeren, son chef de cultures.

Une reconversion réussie à la Tour de Tilice

Viticulture

Clôturons cette mini-tournée en visitant deux jeunes arboriculteurs qui ont opté pour la vigne dans cette région de Basse-Meuse. Une inspiration venue du succès de la coopérative Vin de Liège à Oupeye.

Samuel Deuse, le benjamin de Wallonie.

Le vignoble des Trois Rois ou la viticulture ardente

Viticulture

Cap à présent sur Oupeye et Visé, pour la visite des deux parcelles de Samuel Deuse, un des plus jeunes producteurs de Wallonie…

Nicolas Haegelsteen et Xavier Regout, deux néo-vignerons.

Viticulture et arboriculture: «Au bout de l’allée», le vignoble…

Viticulture

À quelques kilomètres des Marnières, mais toujours à Dalhem, Xavier Regout travaille dans l’arboriculture depuis bientôt trente ans. Avec son ami Nicolas Haegelsteen, il vient de planter deux hectares de vignes pour produire des vins rouges. Un projet original.

Benoît Heggen au Domaine des Marnières.

Des pommes, des poires et… des raisins au Domaine des Marnières

Viticulture

Si le Limbourg est l’une des principales régions fruitières d’Europe, la Basse-Meuse liégeoise est elle aussi une grande productrice de pommes et de poires, même si sa production est moindre. Cela a même amené la commune d’Oupeye à s’autoproclamer « Capitale wallonne de la fruiticulture » il y a une quinzaine d’années. Mais la conjoncture a changé, le secteur est confronté à de grandes difficultés, d’une part avec l’arrivée de la Pologne dans l’UE en 2004 – un pays aujourd’hui en surproduction fruitière de 115 ou 120 % – mais, surtout, avec l’embargo russe de 2014 sur les exportations de poires notamment.