De la xylanase bactérienne dans la ration de truies en lactation pour une amélioration de la croissance de la portée

L’ajout de xylanase bactérienne dans la ration permettrait une libération supplémentaire d’énergie de la ration, ce qui a permis une meilleure production laitière.
L’ajout de xylanase bactérienne dans la ration permettrait une libération supplémentaire d’énergie de la ration, ce qui a permis une meilleure production laitière. - Cra-w

La capacité d’ingestion des truies en lactation étant limitée, les apports en nutriments sont en général insuffisants pour couvrir leurs besoins. Raison pour laquelle elles puisent dans leurs réserves corporelles au détriment de leur longévité. Au-delà de l’utilisation de ces réserves, la croissance de la portée diminue. Dans ce contexte, une xylanase bactérienne a été testée dans l’alimentation de truies en lactation avec un suivi de leurs performances et celles de leurs porcelets.

...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct