Foire de Libramont 2020: une alternative est à l’étude

Foire de Libramont 2020: une alternative est à l’étude
J.V.

En cette période de crise, le duo souhaite tout d’abord témoigner de sa reconnaissance envers les femmes et les hommes qui œuvrent au quotidien, au service de la communauté, pour soigner et nourrir leurs concitoyens. « Au même titre que les soins de santé, l’agriculture est essentielle. Être médecin, infirmier ou agriculteur, bien plus que des métiers, ce sont des missions sociétales », rappellent-ils.

Concernant l’édition 2020 de la Foire de Libramont, Natacha Perat et Jean-François Piérard reconnaissent qu’« Aujourd’hui, face au Covid-19, nul ne sait avec certitude quelle sera la situation fin juillet ». Si la Foire devait s’organiser du 24 au 27 juillet, comme prévu, toutes les dispositions nécessaires à la sécurité de tous seront prises conformément aux mesures gouvernementales.

« Nous n’envisageons pas d’annuler la Foire de Libramont, mais un plan alternatif est en cours d’élaboration, au cas où les recommandations gouvernementales ne nous permettraient pas de l’organiser au cours du dernier week-end de juillet », ajoutent-ils. Les organisateurs tiendront le public informé du contenu et de la mise en application de ce plan dans les prochaines semaines.

75 % du LEC aux mains de la Wallonie

Par ailleurs, afin d’assurer une structure stable du Libramont Exhibition & Congress (LEC) et de pérenniser notamment les activités liées à la Foire, le gouvernement wallon a décidé de devenir actionnaire du LEC à hauteur de 75 %. Cela se fera par le biais de la Sogepa, outil financier dépendant de la Région wallonne.

Cet accord règle aussi le litige en cours depuis 2013 avec la société de construction Franki. Le LEC sera transformé en société immobilière pure et percevra un loyer annuel qui correspondra à un rendement de marché dans le secteur immobilier.

Le direct

Le direct