Accueil Economie

Lancement de la campagne «Oh, la Bâche: stop à l’agri bashing!» dans le Hainaut

La province de Hainaut a lancé lundi une campagne de sensibilisation du grand public intitulée «Oh, la Bâche: stop à l’agri bashing!», en collaboration avec une cinquantaine d’agriculteurs, éleveurs et maraîchers hennuyers. Une vingtaine de slogans ont été retenus pour cette opération.

Temps de lecture : 2 min

La campagne a été présentée lundi par Fabienne Devilers, députée de la province de Hainaut en charge de l’agriculture, dans une ferme bio de Quevaucamps, près de Beloeil. Un sondage réalisé en 2019 dans le monde agricole avait été lancé afin de connaître les besoins, attentes et contraintes des fermiers. Sur 4.000 questionnaires envoyés, 10% des sondés ont répondu. «C’est une bonne moyenne.

L’analyse des réponses a débouché sur la constitution d’un groupe de travail et trois axes prioritaires ont été déterminés», a-t-elle indiqué. «Le premier concerne la communication et la valorisation de ce métier et la sensibilisation des citoyens à l’importance de cette profession. Le second axe portait sur la transmission des exploitations agricoles. Enfin, le dernier se rapportait à l’organisation des différentes filières, à la diversification agricole et l’importance de privilégier la consommation locale», explique Fabienne Devilers.

Au total, une vingtaine de slogans ont été adoptés. Imprimés sur des bâches d’un mètre sur trois, ils soulignent l’importance du métier d’agriculteur tout en insistant sur des questions écologiques comme le rôle des agriculteurs dans la biodiversité, l’importance du fumier pour nourrir les sols et le danger de jeter ses déchets dans les prairies et au bord des champs. Grâce à la collaboration d’une cinquantaine d’agriculteurs, 110 bâches seront installées cette semaine aux quatre coins du Hainaut. Après l’exploitation Lesplingart à Quevaucamps, deux opérations de sensibilisation seront menées mercredi à la ferme «Le Spamboux» à Mont-Sainte-Geneviève et le vendredi 17 juillet à la ferme Pype-Lievens, à Montignies-sur-Roc.

(Belga)

A lire aussi en Economie

Du bœuf wallon à la cantine de l’Epasc!

Conso Manger de la viande provenant directement des élevages ? C’est le pari réussi de l’école provinciale d’agronomie et des sciences de Ciney (Epasc). En effet, dorénavant les 820 élèves que compte cette école peuvent retrouver ce produit 100 % wallon dans leur cantine. Une manière de s’alimenter saine et durable qui semble avoir convaincu ces agriculteurs en herbe !
Voir plus d'articles