La peste porcine africaine fait chute les prix du porc

La peste porcine africaine fait chute les prix du porc

Un premier cas de peste porcine -un virus inoffensif pour l’homme mais mortel pour les porcs domestiques et les sangliers- a été découvert le 10 septembre dans l’est de l’Allemagne. Dans la foulée, la Chine, la Corée du Sud, le Japon, Singapour, le Brésil et l’Argentine ont annoncé une interdiction d’importation de la viande de porc allemande, alors que l’Allemagne est le premier producteur de viande porcine en Europe. Mais le pays est aussi un marché important pour les exportateurs belges: plus d’un tiers de la viande porcine belge y est écoulée. Maintenant que notre voisin subit des restrictions d’exportation, l’offre de viande de porc apparaît trop abondante, ce qui fait s’écrouler les prix du porc carcasse, explique-t-on au syndicat agricole flamand Boerenbond.

Actuellement, le prix est d’1,17 euro le kilogramme, «un prix vraiment très mauvais». La Belgique elle-même ne peut pas exporter de viande de porc vers la Chine après l’apparition de foyers de peste porcine africaine chez des sangliers dans le sud de la province de Luxembourg en septembre 2018. Notre pays espère bientôt récupérer son étiquette «indemne de PPA». Les prix n’avaient pourtant pas été si mauvais en début d’année, grâce à la forte demande émanant de la Chine. Mais la crise du coronavirus a mis les prix sous pression et l’apparition de la peste porcine en Allemagne fait désormais tomber les éleveurs porcins de Charybde en Scylla.

(Belga)

Le direct

Le direct