La Cellule Manger Demain dévoile un guide pour aider les cantines à s’approvisionner localement

En raison des règles sur les marchés publics, les cantines rencontrent souvent des difficultés à s’approvisionner localement.
En raison des règles sur les marchés publics, les cantines rencontrent souvent des difficultés à s’approvisionner localement. - pjjaruwan - stock.adobe.com

Travailler à un approvisionnement plus local et durable dans les cuisines de collectivités représente un enjeu majeur pour une transition de notre système alimentaire. En adhérant au « Green Deal Cantines Durables », 220 cuisines de collectivités, représentant 120.000 repas chauds par jour (sur un total de 200.000), se sont engagées à introduire davantage de produits locaux et de saison dans leurs assiettes.

De nombreux facteurs freinent cependant les échanges entre producteurs et cantines : la logistique (quantités, transport, stockage…), la nature des denrées (transformation…), le prix (budget faible pour les cantines, avec une moyenne de 3,5 € pour les cantines scolaires et de 4,5 € pour les publics plus âgés, versus un prix rémunérateur pour les producteurs) mais surtout la réglementation sur les marchés publics.

En effet, la législation relative aux marchés publics, qui découle d’une directive européenne (2014/24), ne permet pas de favoriser une zone géographique par rapport à une autre, simple application du principe de non-discrimination. C’est pourquoi, pour faciliter la transition des cantines vers une offre alimentaire durable, la Cellule Manger Demain a développé un guide pour aiguiller les cantines dans la rédaction de leurs cahiers des charges, le tout en phase avec la réalité des filières agricoles wallonnes.

Ce document permet donc aux acteurs des collectivités wallonnes d’ouvrir les collaborations avec des producteurs locaux pour une relocalisation de l’alimentation.

Favoriser les rencontres agriculteurs-collectivités

Le « Guide pour un marché public d’alimentation plus durable » est divisé en deux parties. Il permet aux cantines d’obtenir des informations théoriques sur les principes juridiques régulant les marchés publics (en lien avec le contexte des cuisines de collectivités) mais aussi de mieux connaître les réalités des filières agricoles et leurs caractéristiques respectives. Pour chaque filière, les cantines trouveront une liste non-exhaustive d’exemples de lots, de critères d’attribution et de spécifications techniques. Par exemple, des spécifications techniques liées à l’alimentation des animaux, des critères d’attribution liés au mode de production, au bien-être animal, mais aussi à la réduction du gaspillage alimentaire… De quoi leur permettre d’introduire davantage de produits locaux dans leurs menus.

Le direct

Le direct