Accueil Porcs

La Wallonie débloque une aide de 530€ par truie pour les éleveurs porcins

La crise de la peste porcine africaine, d’une part, et les mesures prises pour éviter la propagation du Covid-19, d’autre part, ont entraîné une dégringolade des prix de vente dans le secteur porcin. Face à ce constat, la Wallonie débloque un budget de 5,5 millions pour accorder aux éleveurs une indemnité de 530 € par truie.

Temps de lecture : 2 min

Willy Borsus, le ministre wallon de l’Agriculture, constate que l’entrée en vigueur des mesures de lutte contre la pandémie de Covid-19 (fermeture de l’Horeca et des ateliers de découpe, baisse drastique des exportations…) a eu impact sévère sur les prix payés aux producteurs porcins. En effet, de 1,45 €/kg de poids vif en janvier 2020, ceux-ci sont tombés à 0,78 €/kg de poids vif durant la première semaine de l’année 2021.

Par ailleurs, la crise de la peste porcine africaine a empêché les pays limitrophes de la Belgique d’acheter des porcs belges en vue de les exporter sur les marchés asiatiques fermés auxdits animaux. Aujourd’hui, ces pays n’ont plus besoin de se tourner vers notre secteur porcin, ce qui crée donc une offre excédentaire et une pression extrême sur les prix.

À cela, s’ajoute encore la hausse des prix des matières premières, et donc des aliments, ce qui impacte les coûts de production.

Pour la relance du secteur

Dans ces conditions, le Gouvernement wallon a débloqué un budget de 5,5 millions pour aider le secteur porcin, touché par ces crises successives, à se relancer. Le mécanisme d’indemnisation consiste en une prime unique de 530 € par truie. Le montant total de l’aide est plafonné à 100.000 € par exploitation. « L’objectif de cette mesure est de soutenir les agriculteurs confrontés à des difficultés de trésorerie sans précédent qui mettent en péril la continuité du modèle de production spécifique à l’élevage porcin wallon », explique le ministre Borsus.

Ce dispositif a d’ores et déjà été approuvé par la Commission européenne.

A lire aussi en Porcs

Bien-être des porcs: l’Efsa livre ses premières recommandations

Porcs L’Efsa publie son premier avis, sur les porcs, d’une série sur l’évaluation du bien-être des animaux d’élevage qui doit orienter les futures propositions de la Commission européenne pour renforcer la législation en place. Les experts de l’Efsa y suggèrent l’utilisation de logement en groupe pour les truies allaitantes, l’abandon de la castration chirurgicale sans anesthésie ou du sevrage précoce.
Voir plus d'articles