Accueil Elevage

Double pari gagnant pour le Sommet de l’Elevage: 93.000 visiteurs sur 4 jours !

La 30e édition du Sommet de l’Elevage s’est achevée après 4 jours intenses de présentations animales, concours de haut niveau, colloques et échanges en tout genre. Et après une année 2020 sans salon, la nouvelle édition est à la hauteur des ambitions des organisateurs: un niveau de visitorat quasi équivalent avec les précédentes éditions, soit 93.000 visiteurs, un passage sur 4 jours d’ouverture et l’inauguration d’un nouveau hall d’exposition.

Temps de lecture : 3 min

«C’est une excellente reprise du Sommet » s’est félicité Fabrice Berthon, directeur du salon. « Avec 93.000 visiteurs, le Salon a quasiment atteint le niveau avant pandémie, ce qui est inattendu au vu du contexte cette année. D’autant qu’avec un visitorat international réduit, on peut se féliciter que le public français ait répondu présent.»

Même son de cloche pour Jacques Chazalet, président de l’événement: « Le double pari du passage à 4 jours d’ouverture et de l’inauguration d’un nouveau hall d’exposition est gagné ! Dans un contexte sanitaire délicat, nous avons tenu bon. Aujourd’hui, ce nouveau hall fait consensus et nous offre de véritables perspectives de développement.»

Autre point de contentement pour les organisateurs, la satisfaction des exposants et des visiteurs. « Le Sommet n’est pas qu’un simple rendez-vous professionnel. Preuve en est : l’ambiance générale dans les allées et la présence de nombreux visiteurs venus en famille sont autant de signes qui montrent que les gens sont contents de se retrouver. Cette 30e édition restera indéniablement le salon des retrouvailles ! » souligne encore M. Chazalet.

Un visitorat international au-dessus des attentes

Malgré un contexte sanitaire encore délicat entraînant la mise en place de restrictions de déplacements pour tous les ressortissants des pays hors Europe, la fréquentation internationale a dépassé les attentes des organisateurs pour cette année.

Benoit Delaloy, responsable international: « Covid oblige, nous avons principalement accueilli des délégations européennes. Mais nous avons tout de même reçu 2.400 visiteurs étrangers provenant d’une soixantaine de pays.»

Promesses tenues pour les concours

Yves Chassany, président de l’Organisme de Sélection de la race Aubrac : « Le salon permet la valorisation du travail des éleveurs et de notre programme de sélection de la race Aubrac. À travers notre concours national et les moyens mis en œuvre, c’est une véritable mise en valeur qui s’opère. Nous sommes très satisfaits de l’esprit d’équipe que l’on vit entre les éleveurs, les partenaires et l’équipe organisatrice du salon. Toute cette entraide montre une volonté commune d’avancer ensemble et dans le même sens, pour préparer l’élevage de demain ».

« C’est une grande réussite » ce sont les premiers mots d’Hervé Vignon, directeur de la race Simmental. « Après deux ans d’attente, nous étions tous ravis de nous retrouver. Nous avons vécu de très beaux moments, une vraie dynamique s’est créée au fil des jours. Le fait d’avoir été en concours national nous a indéniablement apporté une fréquentation supplémentaire non négligeable. Nous avons eu beaucoup de monde autour du ring pour une race avec effectifs limités. Nous en tirons un bilan très positif qui a, certes, demandé beaucoup d’investissements, mais le jeu en vaut largement la chandelle ! »

Enfin, François Tahon, Directeur de l’association des Races Ovines du Massif Central qui organisait pour la 1re fois un concours national pour la race ovine Rava, est très satisfait lui aussi « L’objectif du concours qui était, avant tout, de fédérer les éleveurs a été atteint. Le SOMMET nous donne une belle occasion de nous retrouver en toute convivialité et de partager de nombreux moments tous ensemble ».

À noter ! L’édition 2022 accueillera le concours national de la race Charolaise ainsi que le concours européen de la race Hereford. Un concours d’autant plus à suivre que le jeune Salmien, Julien Remy, qui a remporté cette année, pour sa première participation, le championnat et le superchampionnat avec Léonora P3. A voir si sa performance incitera d’autres éleveurs wallons à le suivre. Les organisateurs vous donnent rendez-vous, les 4, 5, 6 et 7 octobre 2022.

A lire aussi en Elevage

Enquête sur la castration porcine

Porcs Le projet européen intitulé PPILOW est une étude qui porte sur le bien-être des porcs et des volailles en systèmes bas intrants et biologiques.
Voir plus d'articles