Agribex 2021 est annulé

Fedagrim se concentre désormais sur 2023 afin d’offrir aux visiteurs une 72ème édition d’Agribex digne de ce nom.
Fedagrim se concentre désormais sur 2023 afin d’offrir aux visiteurs une 72ème édition d’Agribex digne de ce nom. - J.V.

C’est une décision qui a été très difficile à prendre pour le comité d’organisation qui estime que c’était la seule possible. Dans les mesures hivernales, le Comité de Concertation indique que les manifestations publiques en intérieur ne peuvent avoir lieu que si les places sont assises, conformément à la règle du CST assorti du port du masque. « Agribex est avant tout une plate-forme de discussion et un lieu de rencontre pour les personnes du secteur. Le salon a un caractère hybride entre un événement public et une foire commerciale, mais dans les circonstances données, le caractère public du salon est la raison de son annulation » expliquent-ils.

Les organisateurs avaient jusqu’à présent pleinement respecté les mesures de sécurité en vigueur mais ils déclarent eux-mêmes qu’il n’est plus justifiable pour le monde extérieur d’organiser une foire de cette taille. « Si le gouvernement demande explicitement à ses citoyens de limiter les contacts sociaux, nous ne pouvons pas ignorer cette demande sans réagir », s’est ainsi justifié Alain Vander cruys, coordinateur dudit salon.

Enthousiasme en berne

« En tant que fédération et foire, nous faisons partie de la société et nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour ne pas alourdir cette société. La décision a été très difficile, mais inévitable. En tout cas, nous avons bien réfléchi à toutes les étapes de la préparation et nous n’avons jamais agi de manière irréfléchie. Nous espérons pouvoir organiser la 72e édition d’Agribex en 2023. »

Dans une première réaction à chaud, Tim Aerts, président du salon, déclare que « vu la hausse des contaminations et admissions en hôpitaux, conjuguée à la perte d’enthousiasme des exposants, la décision d’annuler a été prise très rapidement et à l’unanimité ». « Poursuivre l’organisation d’une foire dans ces circonstances serait presque criminel », ajoute pour sa part Johan Colpaert, président de Fedagrim.

Des conséquences financières ?

Les organisateurs doivent maintenant faire face aux conséquences financières de l’annulation de la foire. Fedagrim avait indiqué que les frais d’inscription seraient intégralement remboursés aux exposants si la foire devait être annulée avant le 1er  novembre 2021 en raison des mesures prises par le gouvernement. Au-delà de cette date, seule la moitié des frais engagés serait remboursée. Or, le gouvernement n’a pas interdit la tenue des foires et salons…

Plusieurs exposants avaient déjà indiqué, avant l’annulation, qu’ils ne participeraient finalement pas à l’événement. D’autres ont ressenti une baisse de motivation au sein de leur personnel et auprès de leurs concessionnaires. Plusieurs entreprises sont également confrontées à des problèmes de personnel : employés malades en télétravail, en quarantaine ou devant s’occuper d’un membre de leur famille malade. Comment gérer sa présence à Agribex dans de telles circonstances ?

Johan Colpaert pense que l’aspect financier se réglera en douceur. Les exposants ne sont pas opposés à une annulation et le directeur de Brussels Expo, déjà confronté à l’annulation du salon de l’auto, se montre très compréhensif. Heureusement, la décision d’annuler le salon n’a pas été prise après le 1er  décembre, date à laquelle l’aménagement des différents palais du Heysel aurait débuté.

Par ailleurs, l’organisateur de la foire s’emploie déjà à rembourser les billets d’entrée que les visiteurs potentiels avaient achetés via internet.

Vendredi noir

Joost Vandesteene, vice-président de Fedagrim, estime que « le conseil d’administration a vécu cette journée du 26 novembre comme un véritable vendredi noir. C’est la décision la plus difficile qu’il ait fallu prendre dans l’histoire de Fedagrim. »

Et d’ajouter : « La confusion régnait qu’en au fait qu’Agribex relève du protocole commercial, ce qui signifie que certains événements, comme Interpom, peuvent encore avoir lieu, ou de l’événement public. Et force est de constater que nous relevons de la seconde catégorie. En outre, nous avons une obligation morale à l’égard du personnel soignant. ».

Selon M. Vandesteene, 99 % des exposants soutiennent la décision d’annuler Agribex. Les visiteurs le regrettent, mais les réactions les plus négatives émanent des standistes, ce que l’on peut comprendre étant donné les nombreuses annulations auxquelles ils sont confrontés depuis mars 2020.