PPA: la Fwa se constitue partie civile

PPA: la Fwa se constitue partie civile

Cette décision a été prise par le syndicat en vue de veiller aux intérêts des producteurs de porcs. En se constituant partie civile, la Fwa pourra être pleinement informée des enquêtes menées et, le cas échéant, demandera des devoirs d’enquête complémentaires.

En parallèle, ses représentants demandent que la question de l’aide et/ou de l’indemnisation à apporter aux éleveurs concernés soit « une priorité de nos dirigeants, tant au niveau régional que fédéral, voire européen ».

De même, ils souhaitent que les autorités belges prennent la pleine mesure de la menace économique qui pèse sur la filière porcine. « En conséquence, elles doivent communiquer clairement et rapidement vers les acheteurs de notre production porcine – tant belges qu’étrangers – afin de les rassurer pleinement sur la qualité sanitaire de nos porcs », plaident-ils.

Troisièmement, la Fwa demande qu’une autorité scientifique européenne indépendante soit sollicitée afin qu’elle donne un avis mais aussi des recommandations sur la situation sanitaire actuelle en vue de solutionner rapidement le problème.

Enfin, « une structure unique d’information intégrant tant le niveau de pouvoir fédéral que régional doit être mise en place, en soutien à tous les opérateurs de la filière, avec un numéro de contact unique et largement communiqué », ajoute le syndicat, estimant que les éleveurs concernés sont actuellement partiellement livrés à eux-mêmes.

Le direct

Le direct