PPA: 18 mois plus tard, quelle est la situation actuelle?

La fermeture des forêts est indispensable pour venir à bout de la PPA et éviter 
tout risque de propagation du virus, notamment via les sangliers séropositifs.
La fermeture des forêts est indispensable pour venir à bout de la PPA et éviter tout risque de propagation du virus, notamment via les sangliers séropositifs. - J.V.

Depuis le début de la crise, amorcée en septembre 2018 suite à la découverte de cadavres de sangliers infectés par le virus de la peste porcine africaine (PPA) dans le sud de la province de Luxembourg, différentes mesures ont été prises pour endiguer l’épidémie. Sous l’égide de la Commission européenne, la Wallonie et l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) se sont accordées sur une série de dispositions destinées à éviter la propagation du virus, en particulier aux élevages porcins....

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct