Peste porcine africaine: la Belgique retrouve son statut indemne au plan mondial !

Après la levée des zones par la Commission européenne, ce recouvrement de statut indemne confirme, au niveau mondial cette fois, l’éradication officielle de la maladie du territoire belge et facilitera le commerce de notre viande et autres produits de porcs au niveau international.
Après la levée des zones par la Commission européenne, ce recouvrement de statut indemne confirme, au niveau mondial cette fois, l’éradication officielle de la maladie du territoire belge et facilitera le commerce de notre viande et autres produits de porcs au niveau international. - M. de N.

Le 27 octobre, un an après la dernière circulation virale de peste porcine africaine (PPA) décelée chez des sangliers sauvages dans la forêt du sud de la province du Luxembourg, la Belgique avait introduit, une demande de récupération du statut indemne de la maladie pour tous les suidés (porcs domestiques, sangliers sauvages et en captivité) auprès de l’l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE).

Au niveau européen, une demande de statut indemne, correspondant à la levée de toutes les zones réglementées « PPA », a été introduite le même jour auprès de la Commission européenne qui l’a approuvée le 20 novembre dernier.

Cependant, c’est le recouvrement de ce statut indemne international auprès de l’OIE qui permettra notamment de relancer les négociations avec les pays tiers qui ont imposé un embargo sur la viande de porc belge, précise, dans un communiqué du 21 décembre, l’Afsca qui est responsable de la prévention et du contrôle des maladies animales réglementées.

Ne pas baisser la garde!

La vigilance reste néanmoins de mise. Présent à l’est de l’Europe et poursuivant sa progression, le virus de la peste porcine est arrivé en Allemagne, à la frontière polonaise, en septembre dernier et s’y étend. La Belgique, comme tous les pays européens, doit donc demeurer très vigilante pour éviter une seconde introduction.

Afin d’éviter toute réminiscence de la maladie au sein des sangliers, et bien que la maladie soit considérée comme éradiquée, la Région wallonne maintient par ailleurs des mesures strictes de surveillance et de contrôle dans le sud de la province de Luxembourg. Ces mesures seront progressivement levées, selon une stratégie préétablie.

Pour le ministre fédéral de l’Agriculture David Clarinval, cette approbation de l’OIE «permettra à notre pays de relancer les négociations avec les pays tiers qui ont placé un embargo sur la viande de porc belge».

Le direct

Le direct