Accueil La Une

La Une

La Une

L’importance de respecter le sol et de savoir patienter en prévision de l’année prochaine

Maraîchage Les cultures maraîchères sont très sensibles aux défauts du sol. Il est donc important d’orienter les travaux aratoires pour assurer aux plantes le meilleur développement possible des racines. Si les quelques jours de cette première décade de mai, moins pluvieux, ont permis de les réaliser, dans de nombreuses régions, les sols sont à peine ressuyés. La terre s’y travaille très mal, reste compacte et froide. Sur ces sites et chaque fois que c’est possible, il est préférable d’attendre avant d’intervenir au risque de dégrader la structure pour de nombreux mois.
L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez Le Sillon Belge chaque semaine chez vous et bénéficiez d'un accès à tout le site : Articles, météo et cotations des marchés agricoles

Voir l'offre d'abonnement

Une cyberattaque met Lemken à l’arrêt

Ce 15 mai, le constructeur de machines agricoles allemand a annoncé avoir été victime d’une cyberattaque perpétrée à son encontre quelques jours plus tôt, le 11 mai.

Aucun froment ukrainien n’est transformé chez Biowanze

Ayant eu écho de l’inquiétude, voire du mécontentement, de certains agriculteurs quant à l’origine des matières premières utilisées, Biowanze tient à clarifier les informations qui circulent dans les campagnes : aucun blé ukrainien n’est utilisé sur place.

Lutter contre la jaunisse, une approche en quatre phases

La jaunisse virale constitue un véritable problème en betteraves sucrières, accentué par la disparition des enrobages de semences à base de néonicotinoïdes. Pour minimiser l’impact de cette maladie, une stratégie reposant sur quatre piliers doit être adoptée, dans l’attente de voir de nouvelles solutions émerger.

Le choix des lecteurs

La FWA victime de cyber-criminels qui pensaient s’en prendre au SPW

La Fédération wallonne de l’agriculture (FWA) a été victime d’une cyber-attaque signée du collectif de hackers 8Base, confirme-t-elle mardi après-midi. Les cyber-criminels revendiquent de leur côté avoir piraté le site du Service public de Wallonie (SPW), ce que dément l’administration wallonne.