Les projets de Biowanze présentés au secrétaire d’État Thomas Dermine

Les projets de Biowanze présentés au secrétaire d’État Thomas Dermine
Belga

Filiale de CropEnergies AG, BioWanze, mise en service en décembre 2008, est devenue le plus grand site de production de bioéthanol en Belgique. Installée en bord de Meuse, l’entreprise a créé un véritable écosystème circulaire en Région wallonne en transformant notamment du blé fourrager local en alimentation pour le bétail, des protéines végétales pour l’alimentation humaine, du bioéthanol, des engrais verts ou encore de l’énergie verte.

Avec la crise énergétique et alimentaire au cœur des priorités, l’équipe a pu mettre en avant les projets pour permettre à la Belgique de renforcer sa souveraineté alimentaire et son indépendance énergétique : « Les conséquences dramatiques de la guerre en Ukraine couplées à l’accélération des dérèglements climatiques confirment la volonté de BioWanze d’assumer son rôle de pionnier dans la transition, en étroite collaboration avec les autorités publiques », a indiqué ainsi le directeur Pierre Étienne.

La visite sur site du secrétaire d’État pour la Relance et les Investissements stratégiques, chargé de la Politique scientifique, adjoint au ministre de l’Économie et du Travail, Thomas Dermine, a donc été une opportunité d’en savoir plus sur les plans de BioWanze : « Le travail effectué est impressionnant à plusieurs titres. Tout d’abord, on se rend compte de la diversification des productions et le panel très large des activités sur place. Ensuite, le principe de circularité est poussé à un point tout à fait remarquable. Enfin, c’est essentiel de rappeler, par l’intermédiaire de BioWanze, l’ambition de la Wallonie en matière de transition énergétique notamment », a rappelé le Secrétaire d’État.

Le directeur de BioWanze a affirmé son souhait de continuer sur la voie de la diversification tout en préservant l’environnement : « D’ici 2030, l’objectif est d’atteindre la neutralité carbone et d’avoir une production d’énergie verte de 100 %. BioWanze veut continuer à jouer son rôle d’entreprise porteuse de développement technologique, économique et social belge en renforçant sa position d’acteur de la transition en Wallonie ». Pierre Étienne précise que les prix pour le blé (+ 50 %) et l’éthanol ont explosé ces derniers mois, avant même la crise en Ukraine.

Prochaine étape importante, la mise en route de la deuxième chaudière biomasse sur le site. Alimentée en biomasses locales via des plaques de bois et du miscanthus broyé, l’installation, d’un investissement de 50 millions d’euros, fonctionnera dès le mois de juin 2023 à 90 % grâce aux énergies vertes.

164 personnes travaillent directement pour l’entreprise et la direction estime que 1.000 emplois indirects gravitent autour du site.

Belga

Le direct

Le direct