Accueil Maïs

Maïs

Maïs

L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez Le Sillon Belge chaque semaine chez vous et bénéficiez d'un accès à tout le site : Articles, météo et cotations des marchés agricoles

Voir l'offre d'abonnement

Le sous semis en culture de maïs: des effets bénéfiques pré et post-récolte, sans influence sur les rendements

Bien que connu depuis plusieurs années, le sous-semis d’un couvert en culture de maïs ne s’est jamais imposé comme un incontournable auprès des cultivateurs. Toutefois, l’arrivée de nouveaux semoirs, permettant l’implantation du couvert et du maïs en un seul passage, devrait changer la donne. Mais quelles espèces privilégier ? Avec quel impact sur les rendements en ensilage et grain ? Pour y répondre, le Cipf a mis la technique à l’épreuve du terrain.

Sur la base des essais 2017 en maïs, les variétés très précoces à demi-précoces pour le sud du Sillon-Sambre-et-Meuse

Désormais au sein de Varmabel, le Cipf, le Cpl-Vegemar collaborent depuis 5 ans à l’expérimentation de variétés de maïs dans un réseau propre aux différentes régions agricoles du sud du pays. Le comportement d’une quarantaine de variétés très précoces à mi-tardives a de cette manière été testé, comparé et quantifié l’an dernier. L’heure du bilan est arrivée avec les confirmations et nouveaux hybrides présentant un intérêt.

Le choix des lecteurs

Choix variétal pour le maïs fourrage très précoce à tardif: besoin d’une précocité adaptée à la région et à l’exploitation!

En lien avec les résultats des essais variétaux du réseau de base pour le maïs fourrage en Basse et Moyenne Belgique, le réseau Varmabel attire l’attention des producteurs sur les caractéristiques à bien prendre en compte au moment d’établir leurs préférences variétales pour les semis de ce printemps. C’est ce choix judicieux qui ouvre la voie vers la constitution de réserves fourragères volumineuses et de haute qualité.

Le maïs fourrage, très précoce à tardif, en Basse et Moyenne Belgique: confirmations et nouveautés guident le choix ce printemps

Au total, 98 variétés de maïs fourrage – 49 très précoces à précoces et 49 demi-précoces à tardives – ont été testées l’an dernier dans le cadre d’un réseau expérimental dit de base désormais baptisé Varmabel, coordonné par le Centre indépendant de promotion fourragère et comprenant outre ledit Cipf, le Lcv (Flandre), le Cpl-Vegemar (Liège) et le Carah (Hainaut). En voici les résultats et les recommandations.