Accueil Betteraves

Betteraves

Betteraves

Une année betteravière remarquable… mais les menaces ne manquent pas!

Betteraves La betterave est décidément une plante qui ne laisse de nous surprendre… Celui qui le dit sait de quoi il parle. Directeur de l’Institut betteravier, Jean-Pierre Vandergeten décrypte les éléments qui ont permis à la culture de battre des records de rendement et identifie en même temps les menaces qui paradoxalement pèsent sur son avenir.
L'info en continu Voir toute l’actualité en continu >

Abonnez-vous

Recevez Le Sillon Belge chaque semaine chez vous et bénéficiez d'un accès à tout le site : Articles, météo et cotations des marchés agricoles

Voir l'offre d'abonnement

Betteraves-maladies et pourritures racinaires: les identifier pour mieux les combattre

Au cours d’une réunion de l’Irbab, Françoise Vancutsem nous entretenait de quelques maladies et pourritures racinaires dont l’impact sur le rendement et la qualité de la récolte de betteraves peut être plus ou moins important selon le cas. Pour l’ensemble de ces maladies, un mot d’ordre : agir préventivement, avant l’implantation de la culture, mais aussi pendant la récolte avec un arrachage soigneux et une conservation adaptée.

Conservation des betteraves: les facteurs à prendre en compte

Lors de la conservation des betteraves, on observe toujours des pertes en eau et sucre. Celles-ci sont liées au métabolisme de la racine qui continue à respirer mais aussi au développement éventuel de pourritures, également responsables de perte de poids.

La fin des quotas sucriers représente «un tournant décisif» pour le secteur et la PAC

La fin des quotas de sucre, dernier régime de quotas agricoles dans l’Union européenne, représente «un tournant décisif pour le secteur sucrier européen» ainsi que dans la mise en place d’une nouvelle politique agricole commune (PAC) davantage orientée vers le marché, a salué vendredi le commissaire européen en charge de l’Agriculture, Phil Hogan.

Le choix des lecteurs

Le 30 septembre prochain à minuit, les quotas de production de sucre prendront officiellement fin.

Le système de quota sucrier en vigueur dans l’Union européenne depuis 1968 tirera officiellement sa révérence le 1er octobre 2017. Entrés en vigueur en 1968, ces quotas avaient pour objectif de garantir la production. Leur abolition ouvre la voie à une libéralisation du marché. Les groupes sucriers européens pourront dès lors produire autant de sucre qu’ils le souhaitent. Le prix de référence européen pour le sucre disparaîtra quant à lui, tout comme les prix minimums garantis pour les producteurs de betteraves.