Arrachages betteraviers et risque de gel: ne pas les retarder au-delà du 25 novembre!

Si les collets sont gelés, il faut retarder l’arrachage de quelques jours afin de permettre aux tissus de la betterave de se restaurer.
Si les collets sont gelés, il faut retarder l’arrachage de quelques jours afin de permettre aux tissus de la betterave de se restaurer. - Irbab

Les conditions d’arrachage sont actuellement bonnes sans risques d’abîmer la structure des sols. L’Institut betteravier conseile d’arracher les betteraves et de ne pas prendre de risques inutiles en reportant les arrachages au-delà du 25 novembre. Et de rappeler qu’il ne faut pas arracher des betteraves gelées (température inférieure à - 4°C). Si les collets sont gelés, il faut attendre quelques jours afin de permettre aux tissus de la betterave de se restaurer.

La date d’arrachage est un compromis...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct